Subasic : de rouge et blanc à rouge et blanc

Road to russia

La Croatie de Subasic est dans le groupe D avec l’Argentine, le Nigéria et l’Islande. Ils débutent ce soir contre le Nigéria, puis ils défieront la grande Argentine le jeudi 21 ; enfin ce sera le match probablement décisif contre l’Islande le mardi 26. L’Argentine de Messi étant la grandissime favorite du groupe, la Croatie va tenter d’accrocher la deuxième place, dans une lutte à trois assez serrée et homogène.

 

Statistiques sur la sélection croate :

Les joueurs les plus capés sont : Modric : 106 sélections ; suivi par Corluka (99), Rakitic (92) et Mandzukic (82).

Les meilleurs buteurs sont : Mandzukic : 29 buts ; suivi par Perisic (18), Kalinic (15), Rakitic (14) et Modric (12).

Les clubs les plus représentés sont le Real Madrid et l’Inter Milan (2 joueurs chacun) ; le championnat le plus représenté est l’Italie (6 joueurs).

La moyenne d’âge est de 27 ans et demi, pour un  nombre moyen de sélections de 40.

Parmi les absents notables : I. Santini, buteur bien de chez nous, régulier depuis 2 ans à Caen, et M. Pasalic, connu de nous monégasques pour son passage sans éclat chez nous il y a 3 ans : tous les 2 furent présents dans une première liste, mais ont été finalement recalés des 23.

 

Danijel Subasic (AS Monaco FC) :

Notre Danijel Subasic est le vétéran du groupe avec ses 33 ans et demi. Pourtant avec ses 38 sélections, il n’est que le 11ème sur 23 dans le classement des joueurs les plus capés. La faute à un long passé de remplaçant. Il a sa première sélection en novembre 2009 contre le Liechtenstein. Doublure pendant près de 5 ans, il joue peu jusqu’au Mondial 2014. Pendant ce dernier, il est dans le groupe croate mais sans disputer une seule minute. Ce n’est qu’à la faveur de la retraite du gardien titulaire d’alors, cet été là, que Suba se retrouve titulaire enfin, à presque 30 ans. Il a disputé depuis l’Euro 2016 et va connaître cet été son premier Mondial en tant que titulaire.
Sa dernière saison à l’ASM fut irrégulière, il a alterné les matchs solides et les matchs où ses erreurs ont coûté des points à l’équipe. Mais son expérience est indispensable à sa sélection, où sa place de titulaire n’est pas menacée. Sans un grand Subasic, la Croatie ne pourra pas passer le premier tour.

Pour l’anecdote, il va croiser ce soir Elderson Echiejile (si toutefois ce dernier est aligné aussi ce soir), le défenseur qui a été son coéquipier de janvier 2014 à juin 2016 à l’ASM ; nul doute que les deux joueurs se connaissent bien. Echiejile qui n’a jamais dépassé le stade d’honnête joueur de club durant son temps à l’ASM, va-t-il vouloir se rappeler au souvenir des monégasques et jouer un mauvais tour à son ancien gardien? Après plusieurs prêts, le contrat d’Echiejile s’achève d’ailleurs cet été.

 

Points forts / points faibles :

Le point fort : au milieu, l’expérimentée doublette “espagnole” Modric – Rakitic qui dicte le jeu de l’équipe, et l’efficace et régulier Perisic.
L’inconnue : l’attaque : Mandzukic, plus tout jeune, ne tient plus la moyenne depuis 2 ans à la Juve (7 buts en 2016/17 puis 5 buts cette saison) ; Kalinic, révélé tardivement au haut niveau, n’a mis que 6 buts cette saison avec le Milan ; enfin, Kramaric est plus efficace et régulier en club (15 buts puis 13 depuis 2 ans) mais il ne joue pas dans un top club européen (Hoffenheim).
Le point faible : la défense manque de leaders à part Lovren.

 

La compo type des matchs de leur préparation :

Subasic – Vida, Lovren, Corluka, Vrsaljk ou Strinic – Rakitic, Badelj – Perisic, Modric, Rebic – Kramaric ou Mandzukic

Laisser un commentaire