[Avant-match] AS Monaco FC – Olympique Lyonnais

Dire que Monaco va jouer sa saison lors des dix prochains jours serait un peu excessif. Pourtant, l’ASM se voit proposer quatre gros rendez-vous. Le premier dès mercredi (21h05) contre Lyon en seizièmes de finale de la Coupe de France. Léger turn-over, mais objectif qualification. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Trois victoires et deux nuls, voici le bilan de l’AS Monaco en 2018. Avec encore quatre matchs en dix jours, les asémistes continuent leur marathon du début d’année. Après deux nuls consécutifs en Ligue 1, ils ont retrouvé le succès ce dimanche à domicile face à Metz. Une victoire acquise grâce au premier but en Ligue 1 de Jorge, et des réalisations de Rachid Ghezzal et Rony Lopes. Mais au prix de plusieurs blessures. En effet, premier buteur du match, le latéral brésilien souffre du genou, alors qu’Adama Diakhaby est sorti, touché à la cuisse. L’ancien rennais revenait pourtant à son meilleur niveau à un moment important.
Malgré cette victoire, Monaco reste au pied du podium. La faute aux victoires conjuguées de Marseille à Caen et de Lyon face au Paris Saint-Germain. L’OL est d’ailleurs le prochain adversaire de l’ASM en Coupe de France. Les deux équipes se retrouveront aussi en championnat, toujours au Louis-II, dix jours plus tard. Avant cela, les Monégasques se déplaceront à Marseille et accueilleront Montpellier pour une place en finale de la Coupe de la Ligue.
Car Leonardo Jardim doit désormais faire des choix. Éliminé de la Ligue des Champions, Monaco n’en reste pas moins encore engagé dans trois compétitions. Si le titre de champion est indéfendable à l’heure actuelle, une victoire dans une Coupe reste un objectif prioritaire. L’ASM est plus proche de soulever la Coupe de la Ligue que la Coupe de France. Voilà peut-être pourquoi le technicien portugais a promis un léger turn-over face à Lyon en seizièmes de finale de la plus vieille compétition nationale. Surtout, il doit composer avec une infirmerie bien remplie.
Pour défier Lyon et envoyer un signal fort aux Rhodaniens avant la rencontre de championnat, Leonardo Jardim tentera tout de même d’aligner une équipe capable de se qualifier. Diego Benaglio sera titulaire dans les buts, comme c’est le cas dans les deux Coupes. En défense, Andrea Raggi et Almamy Touré seront titulaires en l’absence des deux brésiliens, Jorge et Jemerson. Ils seront sûrement accompagnés par Kamil Glik et Djibril Sidibé. Au milieu, Kévin N’Doram pourrait encore une fois enchaîner aux côtés de Fabinho, Joao Moutinho ou Youri Tielemans. De retour de blessure, le Belge pourrait connaître une première titularisation depuis deux mois. Rachid Ghezzal devrait lui aussi être titulaire avec Rony Lopes, permettant à Thomas Lemar de souffler. Devant, Keita Baldé sortira du banc pour accompagner Radamel Falcao. Sauf si le Colombien est préservé en vu du choc face à l’OM dimanche soir. Dans ce cas, Stevan Jovetic le remplacera avec l’ambition de marquer une deuxième fois en Coupe de France. En attendant d’éventuelles recrues, l’AS Monaco espère conserver ses objectifs intacts à l’issue des dix prochains jours. Sûrement les plus importants de la saison.

L’équipe probable : Benaglio – Touré, Glik, Raggi (ou N’Doram), Sidibé – Rony Lopes, N’Doram, Fabinho (ou Tielemans), Ghezzal – Baldé, Jovetic (ou Falcao)

L’adversaire : Olympique Lyonnais

Relégué à la quatrième place la saison dernière, l’OL est bien de retour dans la course au podium. Actuellement deuxièmes de Ligue 1, les Lyonnais comptent un point d’avance sur Marseille et deux sur l’AS Monaco. Dimanche soir, quelques heures après la victoire de Monaco, ils ont réussi une performance de choix face au leader parisien. Grâce à un coup franc de Nabil Fékir, le cinquième direct dans l’élite pour l’OL, et une frappe tardive de Memphis Depay, les hommes de Bruno Génésio ont su s’imposer et revenir à huit points du PSG. Même si l’arbitrage a, et aurait, pu faire basculer cette rencontre, les Rhodaniens ont prouvé leur supériorité affichée depuis plusieurs semaines.
Lyon reste sur six matchs sans défaite, et a même remporté cinq de ses six derniers matchs. A l’extérieur, les Lyonnais n’ont plus fait de match nul depuis début octobre. Ils ont surtout enchaîné quelques cartons : 5-0 à Troyes, mais aussi à Saint-Étienne et à Nice. Au tour précédent en Coupe de France, ils ont souffert avant finalement de s’imposer dans les derniers instants sur la pelouse de Nancy (2-3). Toutes ces performances sont dû à un mercato d’été réussi avec les arrivées de Mariano Diaz, Kenny Tete et Marcelo. Mais aussi grâce à la renaissance du capitaine Nabil Fékir. L’international français est impliqué dans vingt des cinquante-et-uns buts de l’OL en Ligue 1, avec seize réalisations et quatre passes décisives.
Pour se déplacer à Monaco, Bruno Génésio pourra évidemment compter sur lui, mais aussi sur l’ensemble de son effectif. Seul Maxwell Cornet est légèrement touché, lui qui a marqué six buts sur ses six derniers matchs de Coupe de France. L’entraîneur des Gones a promis de changer la moitié de son équipe par rapport à dimanche soir. Il titularisera notamment Bertrand Traoré, de retour de blessure. Il pourrait faire de même avec Memphis Depay, le héros de dimanche soir, Jordan Ferri ou encore Kenny Tete. L’OL vient évidemment au Louis-II pour faire un résultat, mais fait de la deuxième place en Ligue 1 une priorité, tout comme l’éventualité de jouer une finale de Ligue Europa à domicile. Jean-Michel Aulas en rêve sûrement toutes les nuits. En tout cas, beaucoup plus que d’une victoire à Monaco en seizièmes de finale de la Coupe de France.

L’équipe probable : Lopes – Tete (ou Rafael), Diakhaby, Marcelo, Marçal – Fékir, Ferri, N’Dombélé – Traoré, Mariano, Depay

La clé du match : l’ouverture du score

Dans un match de Coupe, l’important est souvent de faire la différence le premier. Surtout dans un seizième de finale où les deux équipes souhaitent se qualifier, mais n’en font pas forcément une priorité. Déjà éliminés de la Coupe de la Ligue, les Lyonnais ont des ambitions bien plus grandes en championnat et en Ligue Europa. Monaco pourrait en profiter en prenant les devants rapidement dans cette partie. Cette saison, l’ASM a ouvert le score a vingt reprises en trente-deux matchs toutes compétitions confondues. Et les Monégasques n’ont perdu que deux fois en marquant les premiers : contre le Paris Saint-Germain lors du Trophée des Champions, et contre Besiktas en Ligue des Champions. Même si cette fois, les prolongations et les tirs aux buts ne garantissent pas un bon résultat.

La décla’ : Bruno Génésio

genesio« Depuis notre succès face à Monaco (3-2, le 13 octobre), nous faisons preuve de régularité en termes de résultats et malgré ce que j’entends, également en termes de contenu. Notre dynamique ne s’est pas construite dimanche dernier. Mais cette victoire (contre le PSG) nous renforce dans nos convictions et dans notre confiance. Après, on sait que tout reste fragile. »

La stat’

Au moment du tirage au sort, Lyon a du tirer la grimace au moment de savoir qu’il allait se déplacer au Louis-II. En effet, en Coupe de France Lyon n’a jamais gagné face à l’AS Monaco. Les Lyonnais se sont inclinés à cinq reprises, et ont décroché un nul. La dernière confrontation en Coupe de France remonte au 24 janvier 2010, huit ans presque jour pour jour, en seizièmes de finale. Au Louis-II, Monaco l’avait emporté deux buts à un.

L’info en plus

L’AS Monaco a bien compris que les deux matchs à venir contre Lyon sont cruciaux pour le reste de la saison. Le club a donc décidé de proposer une offre exceptionnelle à son public. En achetant leur place pour le match de Ligue 1 face à l’OL prévu le dimanche 4 février à 21h, ils pourront bénéficier d’une place pour le seizième de finale de Coupe de France pour seulement un euro de plus. Presque deux matchs pour le prix d’un. A ne pas louper, surtout vu les enjeux.

Effectif

Monaco

Infirmerie : Jemerson (cuisse), Jorge (genou), Adama Diakhaby (adducteurs), Adama Traoré (soins), Guido Carrillo (reprise), Julien Serrano (soins)

Laisser un commentaire