[Récit d'un jour de match…] Saint-Etienne – Monaco

Cinquième épisode de la rubrique consacrée entièrement à vous supporters !

Samedi 1 Mars, 09h02:
Je me réveille, j’ai des courbatures. Toulalan ne connait pas ce mot.

Samedi 1 Mars, 09h38:
Mon père me dit qu’il neige à gros flocons. Le voyage en voiture puis le match pourraient être compromis.

Samedi 1 Mars, 09h40:
J’ouvre mes volets. Je salue Toulalan qui fait son footing quotidien. Plus de 200km quand même. Et sous la neige !

Samedi 1 Mars, 10h03:
J’envoie un message à mon pote stéphanois qui sera au stade avec moi pour lui foutre la pression.

Samedi 1 Mars, 10h06:
Son diagnostic est sans appel : je suis fou. C’est pas impossible.

Samedi 1 Mars, 11h40:
C’est les vacances alors je fais passer le temps en jouant à la console, le pied !

Samedi 1 Mars, 12h16:
A table ! Il va me falloir des forces pour le match, même si je suis juste spectateur !

Samedi 1 Mars, 12h58:
Un petit check-up s’impose : Maillot de James : sur le dos. Sweat de l’ASM : prêt. Echarpe des Mousquetaires : prête.

Samedi 1 Mars, 13h53:
Décollage imminent. 2h de route pour aller au Chaudron.

Samedi 1 Mars, 16h48:
A pied en direction du stade. Mon écharpe rouge se voit comme le nez au milieu de la figure dans tout ce vert.

Samedi 1 Mars, 17h10:
Enfin dans le stade ! Un monde de dingue aux entrées du stade, beaucoup ont raté le début de la rencontre.

Samedi 1 Mars, 17h46:
Pas une grande mi-temps de Monaco. Lemoine a sorti un geste qu’il réalisera qu’une seule fois.

Samedi 1 Mars, 18h50:
2-0 score final. Des Monégasques faibles ce soir, c’est le mot. Aucune réaction de l’équipe. J’ai pris un coup de massue sur la tête.

Samedi 1 Mars, 18h55:
Des stéphanois me trollent et m’insultent quand ils voient mon écharpe. Je suis en train de bouillir.

Samedi 1 Mars, 18h58:
Je leur fais pas ce plaisir plus longtemps, je range l’écharpe.

Samedi 1 Mars,21h11:
De retour à la maison. Pas mal de déception. Première fois que je voyais jouer Monaco alors que je suis supporter depuis 10 ans, j’aurai tellement voulu exulter au stade sur un but au moins… Daghe Munegu !

Tanguy Roux

Laisser un commentaire