L. Kurzawa : “Quand j’ai vu mon nom sur la feuille de match…”

KurzawaMiniatureAprès avoir fait honneur au maillot monégasque en représentant de belle manière la Principauté lors de sa première convocation en bleu, Layvin Kurzawa a pris le temps de revenir sur cette étape de sa carrière au micro du site officiel. Liveteam ASM vous en propose une petite retranscription. Malheureusement blessé avant la fin de partie, le jeune latéral asémiste a choisi de ne garder que le positif et pense déjà à se remettre au travail pour goûter à nouveau aux joies du maillot national.

Sur ses premiers pas en bleu : “En arrivant à Clairefontaine, j’ai eu une discussion avec Didier Deschamps. Il m’a dit que j’allais peut être disputer un des deux matchs. Ma rentrée en jeu face à l’Albanie a été une bonne surprise pour moi, je ne m’y attendais pas. Et face à la Suède, ça a été une très grosse surprise de voir que je débutais. Quand j’ai vu mon nom sur la feuille de match… Ça m’a fait énormément plaisir.”

Sur sa découverte du groupe France : “Tu sens qu’il y a des joueurs très expérimentés, qui évoluent dans des grands clubs. Il y a des joueurs avec beaucoup de talent, vraiment ils sont impressionnants. Je ne me compare pas à eux, mais je pense que si le sélectionneur m’a fait confiance, c’est que j’ai le niveau. J’ai chanté du Corneille pour mon petit bizutage, “Parce ce qu’on vient de loin”. J’ai vraiment été bien accueilli, que ce soit par le staff ou les joueurs. Je connaissais déjà Guilavogui, Zouma, Digne… Je les ai côtoyés avec les Espoirs.”

Sur sa première titularisation : “Lorsque j’ai chanté l’hymne national, la Marseillaise, pour France / Suède.  C’est le moment le plus touchant. J’avais ma famille présente en tribune. J’ai jeté quelques coups d’oeil dans leur direction et je les voyais. Ils étaient très émus. Je me suis dit qu’il fallait que je sorte un gros match, que je sois bien concentré. J’ai essayé d’apporter ce que je savais faire. Je pense que ça s’est bien passé. Malgré ma blessure, je suis content de ma prestation.”

Sur son futur international : “J’espère que ce n’est que le début. Mais tout va dépendre de moi maintenant. Il faut que je sois bon en club et que je prouve sur chaque rencontre que j’ai le niveau international. Une fois que l’on a goûté à l’équipe de France, on a juste envie d’y retourner. Je vais tout faire pour.”

Source : www.asm-fc.com

Laisser un commentaire