[Bilan] Le récap des prêts à la mi-saison

Cet été, l’AS Monaco a fait partir en prêt 17 joueurs. Tous n’ont pas forcément réussis à s’imposer dans leur club, mais ce n’est pas le cas pour tous le monde.

Le Cercle Bruge comme vaste terrain d’essai

Sur les 17 joueurs pretés, 9 sont partis poser bagage à Bruge, en Belgique.
Le club brugeois, promu cette saison en premiere division appartient à Dmitri Rybolovlev, président de l’AS Monaco.
Ce club est donc une sorte de “terrain d’essai”, pour faire simple, il s’agit de tester les jeunes joueurs en Belgique afin de voir s’ils ont le niveau pour évoluer avec l’ASM. Le club se situe actuellement à une honorable onzième place (sur seize).
L’effectif du club est donc composé de 9 joueurs monégasques, que sont : Paul NARDI, Yoann ETIENNE, Guévin TORMIN, Irvin CARDONA, Adrien BONGIOVANNI, Kévin APPIN, Anderson LOPEZ, Nabil Aliouli et Pierre-Daniel NGUINDA.
Tous n’ont pas la même importance dans l’effectif. En effet, NARDI est le joueur le plus utilisé, avec 20 matchs joués (1890 minutes). Il fait office de gardien titulaire au club. Il a encaissé 39 buts. ETIENNE compte quand à lui 17 matchs joués (1251 minutes), avec une passe décisive à la clé, convenable pour le défenseur. GUEVIN, attaquant, compte 13 matchs au compteur (852 minutes) pour deux buts et une passe décisive.
CARDONA, Champion de France est pourtant peu utilisé, avec seulement 11 matchs au compteur (654 minutes), suite à une blessure l’ayant éloigné des terrains au minimum pendant 2 mois. Cependant, il a inscrit 2 buts et donné une passe décisive. BONGIOVANNI quant à lui a joué 12 matchs (557 minutes) pour un but marqué. LOPEZ, ALIOUI et NGUINDA n’ont pas de performances notables.

Quel Bilan ? Et bien il est simple, les performances des monégasques ne sont pas transcendantes, cependant, il faut bien noter qu’ils ne jouent pas en compagnie de “grands joueurs” (sans vouloir porter une quelconque atteinte aux joueurs du Cercle). Aujourd’hui, seul NARDI peut selon moi avoir une place dans le club du Rocher.

Paul_Nardi_Miniature_2018
Paul Nardi sous les couleurs du Cercle Bruges.

Les cas Boschilia, Baldé et Jorge

Gravement blessé en février 2017 (entorse du genou droit avec rupture du ligament croisé antérieur), le Brésilien peinait à retrouver son meilleur niveau. Cependant, or de question de le laisser quitter le Rocher vu ses qualités évidentes. C’est pourquoi ce dernier est parti en prêt du coté du FC Nantes. Le milieu offensif, capable d’évoluer sur un coté revis chez les Canaries. Celui ci a participé à 17 matchs cette saison (990 minutes) pour 4 buts et 4 passes décisives. Nul doute que son talent est toujours apprécié du coté de l’ASM, qui aimerait sans douter pouvoir le compter dans ses rangs à l’heure qu’il est.

Pour le Sénégalais, reparti en Italie du coté de l’Inter pour un prêt de 6 millions d’euros (avec option d’achat), il n’a jamais épaté en principauté et ne s’est jamais vraiment intégré, d’où ce départ de l’autre coté des Alpes.
Ce dernier n’est pas toujours titulaire sous les ordres de Luciano Spalleti, cependant, en 21 matchs (767 minutes) ce dernier a planté 4 buts, pour 3 passes décisives. Mitigé.

Le latéral gauche brésilien, parti du coté de Porto peine à s’imposer. En effet, il n’a prit pars qu’à 3 matchs de championnat (152 minutes), sans marquer ni délivrer de passe décisives.

Et le “reste” ?

Pour le reste des joueurs prêtés que sont : Jonathan MEXIQUE, joueur du SO Cholet (17 matchs, 1493 minutes pour 3 buts et une passe décisive), Alvaro FERNANDEZ, du coté d’Extremadura UD (14 matchs, 1260 minutes, 17 buts concédés), Gil DIAS, du coté Nottingham Forest (23 matchs, 1152 minutes pour seulement 1 but et une passe D). Ibrahima DIALLO, du coté de Brest (10 matchs, 508 minutes sans rien de notifiable) puis Dinis ALMEIDA du coté du AO Xanthi (9 matchs, 505 minutes sans rien non plus de notable), l’avenir se perçoit encore loin du club du Rocher.

Pour conclure, dans cette liste de joueurs, seuls quelques-uns semblent avoir un avenir proche sur le Rocher : Nardi et Boschilia.

Un commentaire

  • Renaud LEPLAT 11 janvier 2019

    Il serait peut être bon de se relire afin d’éviter quelques fautes d’orthographe évitables : “hors”, “part”, … d’intervertir les noms et prénoms des joueurs Guévin TORMIN et non Tormin GUEVIN !, … et de tenir compte des blessures lourdes subies par certains (CARDONA, NGUINDA, …) pour expliquer des temps de jeu parfois faibles ou inexistants. Les seules statistiques ne rendent pas compte de la qualité. Ainsi Alvaro FERNANDEZ qui est titulaire indiscutable depuis 3 mois à Extremadura est en phase ascendante quand Guévin TORMIN qui était titulaire en début de saison a perdu sa place avec le retour de CARDONA et l’arrivée au club tardive de Serge GAKPE. Des statistiques proches et pourtant des trajectoires complètement différentes. C’est la finesse de l’analyse qui fait sa valeur !

    Répondre

Laisser un commentaire