[Avant-match] Toulouse FC – AS Monaco FC

Sur une série de trois victoires de suite en Ligue 1, pour la première fois depuis décembre, Monaco vise la passe de quatre à Toulouse (samedi à 17h). Surtout, les Monégasques veulent profiter de la programmation avantageuse pour mettre la pression sur Marseille et Lyon. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Quand Marseille et Lyon perdent des forces sur la scène européenne, Monaco se repose sur son trône de dauphin de Paris Saint-Germain. Avec le nouveau nul de l’OL dimanche dernier, l’ASM compte désormais sept points d’avance sur le club rhodanien, et toujours un sur le club phocéen. Pour cette vingt-septième journée, le club du Rocher aura encore l’avantage de jouer avant ses deux rivaux. Surtout, ces derniers joueront deux matchs très compliqués : l’OL accueillera Saint-Étienne dans un derby bouillant, alors que l’OM se déplacera au Parc des Princes pour un classico tendu.
L’occasion est donc offerte aux hommes de Leonardo Jardim de creuser un nouvel écart dans la course à la qualification directe pour la Ligue des Champions. Ils ont pu profiter d’une semaine de repos complète, et se déplacent à Toulouse forts de quatre succès consécutifs en Ligue 1, dont les deux derniers sur le score de 4 à 0. Avec les éliminations en Ligue des Champions et en Coupe de France, Monaco a resserré ses objectifs. La finale de la Coupe de la Ligue est encore loin, et cela permet aux Monégasques d’être uniquement concentrés sur le championnat. L’ASM n’y a plus perdu depuis trois mois.
Et ces trois dernières semaines, Monaco a de nouveau séduit. Un succès héroïque face à Lyon, et deux victoires nettes à Angers et contre Dijon. L’ASM a inscrit dix-huit buts lors de ses six derniers matchs de Ligue 1, et retrouve cette fameuse moyenne de trois buts par match. Avec soixante-quatre buts marqués en L1, l’ASM demeure la troisième meilleure attaque d’Europe. De plus, les asémistes ont réussi deux clean-sheet consécutifs en championnat, une première depuis début novembre. C’est aussi la date de la dernière série de trois matchs de Ligue 1 sans prendre de but pour Monaco.
A l’extérieur, les hommes de Leonardo Jardim ont retrouvé le goût du succès, après deux nuls de suite, il y a quinze jours sur la pelouse d’Angers. La dernier succès des Monégasques en déplacement s’était déjà conclu sur le score de 4 à 0 à Saint-Étienne. Les Rouge et Blanc confirment leurs bonnes dispositions défensives, même à l’extérieur, avec trois clean-sheet lors des quatre derniers voyages dans l’élite.
Pour ce nouveau déplacement, Leonardo Jardim devra toujours se passer des services de son meilleur buteur Radamel Falcao. Par contre, Stevan Jovetic, touché à l’échauffement contre Dijon, a repris normalement l’entraînement. Avec un match par semaine, le technicien lusitanien devrait faire confiance à son équipe type. Seule incertitude, le schéma à adopter. Un 4-3-3, ou un 4-4-2 ? Dans les deux cas, Thomas Lemar sera titulaire, tout comme Keita Baldé. Le Sénégalais a inscrit son huitième but en Ligue 1 vendredi dernier. Tout semble réussir aux Monégasques depuis le début du mois de février. Et ce n’est pas vraiment le moment de tout gâcher.

L’équipe probable : Subasic – Sidibé, Glik, Jemerson, Jorge (ou Raggi) – Diakhaby (ou Moutinho), Fabinho, Tielemans (ou Moutinho), Lemar – Baldé, Jovetic

L’adversaire : Toulouse Football Club

Pendant une saison, Pascal Dupraz a surfé sur son opération sauvetage réussie il y a deux saisons. Mais cette année, l’ancien coach d’Evian n’aura pas tenu jusqu’au bout. La faute à des résultats insuffisants et à une place de rélégable pendant l’hiver. Limogé le 22 janvier dernier, il a laissé sa place à son entraîneur adjoint, Mickaël Debève, ancien joueur du club. Grâce à lui, Toulouse n’est plus relégable, mais ne compte qu’un point d’avance sur le barragiste et deux sur le premier relégable.
A peine arrivé, Mickaël Debève a connu une première désillusion avec une élimination en Coupe de France face à Bourg-Péronnas club de Ligue 2. Mais derrière, le nouveau technicien des Violets a axé ses séances sur la défense, et son équipe a enchaîné deux victoires précieuses en Ligue 1 : 1-0 contre Troyes, puis 1-0 à Nice. La recette fonctionne et le TéFéCé ne s’incline que 1-0 face au Paris Saint-Germain, quelques jours avant le rendez-vous du club de la capitale avec le Real Madrid. Le week-end dernier, Toulouse est allé chercher un point sur la pelouse d’Amiens (0-0).
Avec Pascal Dupraz, Toulouse a encaissé trente-deux buts en Ligue 1. Avec Mickaël Debève, le club haut-garonnais n’en a pris qu’un en quatre matchs de Ligue 1. Mais le souci, c’est que Toulouse n’en a marqué que deux. Avec seulement vingt-deux buts inscrits, le club reste la dix-huitième attaque de Ligue 1. Le meilleur buteur s’appelle Max-Alain Gradel. L’ancien stéphanois est prêté par le club anglais de Bournemouth et totalise six buts en championnat, dont trois sur penaltys. Malheureusement, il sera suspendu samedi. La tuile pour Toulouse, puisque Corentin Jean, ancien monégasque, n’a lui toujours pas marqué en vingt-cinq matchs de L1.
Avec une seule victoire lors de ses quatre derniers matchs à domicile, le TéFéCé se sent en danger au moment d’accueillir Monaco. Comme face au PSG, Mickaël Debève devrait aligner une défense à quatre, protégée par un milieu à cinq. Un 4-5-1 capable de se transformer en 4-3-3 en phase offensive avec Gradel et Jean dans les couloirs. Le nouveau technicien toulousain a forcément un plan pour contrer les attaques monégasques. Son objectif ? Ne pas le voir tomber à l’eau dès l’entame de match, comme ce fut le cas pour Angers et Dijon.

L’équipe probable : Lafont – Yago, Diop, Amian, Sylla – Sangaré, Cahuzac, Imbula – Jean, Sanogo, Mubélé

MATCH ALLER : vendredi 4 août 2017, 1ère journée, Monaco 3-2 Toulouse (6′ Machach, 28′ Jemerson, 53′ Delort, 58′ Falcao, 70′ Glik)

La clé du match : le premier quart d’heure

Pour retrouver de la confiance et s’éviter les pièges tendus par les équipes de deuxième partie de tableau, Monaco a décidé d’attaquer les matchs pied au plancher. A Angers, et contre Dijon, les Monégasques ont débloqué la rencontre dans le premier quart d’heure. Une façon de se faciliter la suite du match. A Toulouse, l’objectif de Leonardo Jardim reste le même. Le technicien lusitanien se rappellera quand même le match de la saison dernière. Valère Germain avait ouvert le score dans le premier quart d’heure, avant de voir son équipe s’incliner 3 buts à 1 au Stadium. Peut-être qu’à Toulouse, il vaut mieux attendre pour ouvrir le score.

La décla’ : Mickaël Debève

debeve« C’est une période compliquée car dans notre situation, on doit faire notre championnat à domicile. Maintenant, nous savons que tous les ans il faut créer l’exploit face à ces équipes-là et on l’avait bien fait l’année dernière en battant Paris et Monaco. Donc il faudrait qu’on arrive à rééditer cet exploit. »

La stat’

Pour l’ouverture de cette nouvelle saison, le champion en titre avait cravaché pour se défaire du Toulouse FC sur sa pelouse du stade Louis-II. Ce soir-là, Monaco avait vu ses défenseurs être à l’honneur. Glik et Jemerson avaient marqué. Cela confirme que les défenseurs asémistes sont prolifiques. Depuis le début de la saison, Monaco a marqué neuf buts en Ligue 1 grâce à ses défenseurs, le meilleur bilan de l’élite. Kamil Glik a inscrit trois buts en Ligue 1 cette saison (quatre toutes compétitions confondues) et demeure le troisième défenseur le plus prolifique parmi les cinq grands championnats depuis le début de la dernière saison (derrière Marcos Alonso et Mattia Caldara).

Les 5 derniers Toulouse – Monaco en Ligue 1

14/10/2016 : Toulouse 3-1 Monaco (Trejo, Braithwaite x2 pour Toulouse, Germain pour Monaco)
22/08/2015 : Toulouse 1-1 Monaco (Doumbia pour Toulouse, Lemar pour Monaco)
05/12/2014 : Toulouse 0-2 Monaco (Berbatov x2)
19/01/2014 : Toulouse 0-2 Monaco (Kurzawa et Ocampos)
06/02/2011 : Toulouse 2-0 Monaco (Sissoko x2)

Effectif

Toulouse

Infirmerie : Andy Delort (pied), Somalia (cuisse)
Suspendu : Max-Alain Gradel

Monaco

Infirmerie : Diego Benaglio (cuisse), Adama Traoré (soins), Julien Serrano (soins)

Laisser un commentaire