[Avant-match] AS Monaco FC – Olympique Lyonnais

Au terme d’un début d’année éprouvant, Monaco s’offre un troisième choc face à Lyon cette saison (dimanche 21h). Les Monégasques visent un succès pour retrouver enfin une place sur le podium. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Il est presque l’heure du bilan. Un mois de compétition depuis la reprise début janvier, déjà huit matchs joués, et finalement un résultat mitigé. Côté positif, Monaco s’est qualifié pour une deuxième finale consécutive de Coupe de la Ligue. L’ASM a l’ambition de remporter un trophée cette saison. Il faudra aller le chercher à Bordeaux face au PSG le 31 mars prochain. Point négatif, l’élimination à domicile en Coupe de France face à l’Olympique Lyonnais. En Ligue 1, le bilan est partagé. Monaco n’a pas perdu en 2018, mais n’a gagné qu’une fois. Trois matchs nuls, dont un ramené de Marseille qui laisse les Monégasques au pied du podium.
Pour faire basculer ce mois décisif du bon côté, les hommes de Leonardo Jardim se doivent de s’imposer lors de cette vingt-quatrième journée face à Lyon au stade Louis-II. Actuellement, les Rouge et Blanc sont quatrièmes de l’élite avec un point de retard sur les deux olympiques. Un succès à domicile face à l’OL leur assurerait une place sur le podium. Ensuite, viendra le moment de prendre son temps, avec un seul match par semaine. Quand Lyon et Marseille joueront encore la Coupe de France et la Ligue Europa, Monaco n’aura d’yeux que pour la Ligue 1.
Peut-être un avantage. Comme celui de recevoir Lyon dimanche soir. Car dans son antre, Monaco a remporté dix-neuf de ses vingt-deux derniers matchs de Ligue 1. Surtout, il a marqué au moins une fois lors de ses quarante-huit derniers matchs à domicile dans l’élite. L’ASM a relancé une série face à Metz il y a quinze jours (3-1) et espère la prolonger face à une équipe lyonnaise, victorieuse lors de ses deux derniers déplacements sur le Rocher. Avec deux victoires seulement lors de ses six derniers matchs toutes compétitions confondues, le club princier entend reprendre ses aises devant son public et dépasser son adversaire du soir au classement.
Le public du Louis-II n’aura sûrement pas l’occasion d’admirer de nouvelles recrues. Le départ de Guido Carrillo à Southampton devait entraîner l’arrivée d’un remplaçant. Finalement, celui qui a débarqué n’était pas forcément celui que l’on attendait. Pietro Pellegri n’a que seize ans et s’installe à Monaco dans la durée. Leonardo Jardim ne le grillera pas, encore moins dans un match importantissime comme celui de dimanche. Le mercato monégasque s’est arrêté après la signature de l’Italien. Pas de latéral gauche, pas d’autre attaquant, ni de milieu de terrain. L’entraîneur monégasque doit construire son onze avec le même effectif qu’en début de saison, en y ajoutant évidemment tous les blessés.
Certains seront de retour pour dimanche, quand d’autres font le chemin inverse, comme Rachid Ghezzal déjà forfait pour ce duel avec son ancien club. Jorge a quitté l’infirmerie pour le match de Coupe de la Ligue. Il pourrait retrouver une place de titulaire face à Lyon. Thomas Lemar est lui toujours dans le flou. Une décision sera prise au dernier moment concernant sa participation à la rencontre. Son absence ou non devrait conditionner le système. Car Leonardo Jardim s’interroge toujours. Il est revenu à un 4-4-2 face à Montpellier en Coupe de la Ligue, mais pourrait de nouveau faire confiance à un 4-3-3 face à Lyon. En défense, Djibril Sidibé était malade vendredi mais devrait pouvoir tenir sa place. Au milieu, Fabinho et Moutinho seront titulaires, et une nouvelle chance sera peut-être laissée à Youri Tielemans. Devant, Radamel Falcao cherchera à retrouver le chemin des filets en Ligue 1, après l’avoir fait mercredi contre le MHSC. Rony Lopes devrait l’accompagner. Tout comme Keita Baldé, toujours important dans la ligne offensive. Ces quatre-vingt-dix minutes seront les dernières du long marathon du début d’année. Ensuite, il sera vraiment l’heure du bilan.

L’équipe probable : Subasic – Sidibé, Glik, Jemerson, Jorge (ou Raggi) – Rony Lopes, Fabinho, Moutinho, Baldé (ou Tielemans) – Jovetic (ou Baldé), Falcao

L’adversaire : Olympique Lyonnais

On entend que lui depuis plusieurs jours. Jean-Michel Aulas est omniprésent dans les médias, et nous ferait presque oublier la défaite de son équipe dimanche dernier à Bordeaux. Après deux mois sans défaite en Ligue 1, l’OL est tombé sur la pelouse du Matmut Atlantique. Une défaite polémique puisque Malcolm a obtenu un penalty suite à une simulation. Cela n’a évidemment pas plu à Jean-Michel Aulas, alors qu’un mois auparavant Mariano Diaz s’était rendu coupable d’une simulation similaire à Toulouse. Quand l’hôpital se fout de la charité.
Le Président lyonnais s’est aussi fendu de plusieurs déclarations contre l’arbitre de la rencontre, M. Letexier. Malgré tout, Lyon a perdu et a vu revenir Marseille et Monaco, auteur d’un nul quelques heures plus tard. Aujourd’hui, l’OL est toujours second de Ligue 1, mais n’a pas bonifié son succès arraché contre le Paris Saint-Germain. Les Rhodaniens devancent Marseille à la différence de buts et comptent un point d’avance sur Monaco.
Une défaite au stade Louis-II pourrait donc écarter les hommes de Bruno Génésio du podium. Mais le technicien des Gones n’est pas inquiet. Son équipe a déjà réussi à s’imposer cette saison à Monaco. C’était en Coupe de France dix jours auparavant. Pourtant, la défaite à Bordeaux a mis fin à une série de sept victoires de suite à l’extérieur en championnat, le tout avec vingt-trois buts marqués et trois encaissés. Les Lyonnais ont évidemment coché ce déplacement sur le Rocher, tout comme celui au Vélodrome le 18 mars prochain.
Comme en Coupe de France, Bruno Génésio pourra compter sur l’intégralité de son effectif, sauf Lucas Tousart suspendu. Et surtout sur ses buteurs, Mariano Diaz et Nabil Fékir. Le premier a déjà inscrit treize buts dans l’élite.  Le second est le troisième meilleur buteur de Ligue 1 avec seize buts, et le meilleur buteur français des cinq grands championnats. Double buteur décisif au match aller, l’international tricolore a marqué cinq buts lors de ses six derniers matchs de championnat. Une nouvelle grande performance au Louis-II, sûrement sous les yeux de Didier Deschamps, lui ouvrirait définitivement la porte pour le prochain voyage en Russie de la sélection. Tanguy Ndombèlé pourrait lui aussi y penser aux vues de ses dernières performances remarquées. En attendant, Lyon peut écarter un concurrent au podium. Et depuis le début de la saison, les Gones sont conditionnés à remporter les chocs.

L’équipe probable : Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Mendy – Cornet, Ndombèlé, Aouart, Depay – Fékir, Mariano Diaz

MATCH ALLER : vendredi 13 octobre 2017, 9ème journée, Lyon 3-2 Monaco (11′ Diaz, 17′ Rony Lopes, 23′ Fékir, 34′ Traoré, 90’+5 Fékir)

La clé du match : le marquage

Que ce soit en championnat ou en Coupe, Monaco a souvent subi face à Lyon cette saison. La faute aux espaces laissés aux créateurs lyonnais que sont Nabil Fékir ou Houssem Aouar. Les deux garçons peuvent aussi compter sur Tanguy Ndombèlé pour casser les lignes. Dimanche soir, l’ASM devra à tout prix resserrer les espaces, et ne pas reproduire des erreurs commises également contre Marseille. Sans parler de marquage individuel, un ou plusieurs joueurs seront nécessaires pour presser en permanence le porteur du ballon. A l’inverse, à la récupération, les Monégasques devront se démarquer pour exploiter au mieux les espaces laissés par les joueurs offensifs lyonnais. L’espace est infiniment grand, c’est bien connu.

La décla’ : Bruno Génésio

« Est-ce que Monaco va nous laisser le ballon ? Je ne vais pas aller jusque-là. Mais il y a de fortes chances que l’on ait la possession. Ce sera à nous d’en faire un bon usage. Bon, il sait que je sais… On se connaît bien avec Leonardo. »

La stat’

Cela commence à être long. En effet, Monaco n’a plus battu l’Olympique Lyonnais à domicile depuis octobre 2013, soit plus de quatre ans. A l’époque, Bafétimbi Gomis avait répondu à Mounir Obbadi et Radamel Falcao. Depuis ce succès, Lyon a décroché deux succès en Principauté toutes compétitions confondues, et concédé deux matchs nuls. Surtout, la défaite amère de la saison dernière est encore dans toutes les têtes côté asémiste. L’occasion est donnée à l’ASM de l’oublier.

Les 5 derniers Monaco – Lyon en Ligue 1

18/12/2016 : Monaco 1-3 Lyon ( Bakayoko pour Monaco, Ghezzal, Valbuena et Lacazette pour Lyon)
16/10/2015 : Monaco 1-1 Lyon (Pasalic pour Monaco, Rafael pour Lyon)
01/02/2015 : Monaco 0-0 Lyon
27/10/2013 : Monaco 2-1 Lyon (Obbadi et Falcao pour Monaco, Gomis pour Lyon)
29/05/2011 : Monaco 0-2 Lyon (Diakhaté et Lisandro)

Effectif

Monaco

Infirmerie : Rachid Ghezzal, Thomas Lemar (cuisse), Diego Benaglio (cuisse), Adama Diakhaby (adducteurs), Adama Traoré (soins), Julien Serrano (soins)
Non-convoqué : Pietro Pellegri

Lyon

Suspendu : Lucas Tousart

 

 

 

 

Laisser un commentaire