[ASMASC] Maintien imminent

Grace à sa victoire 2-0 contre Amiens ainsi qu’aux défaites de Caen et de Dijon 4-0, Monaco peut sentir le souffle du maintien sur sa nuque. Retour sur un match parfaitement orchestré.

Après une série de match sans victoire, Léonardo Jardim a enfin changé sa composition d’équipe, en effet, le Portugais est enfin passé au 4-4-2 qui faisait la force de l’équipe monégasque. Rony Lopes out, c’est Sidibé qui a pris sa place sur l’aile droite.

Le début du match est assez disputé, mais les monégasques mettent de l’envie, beaucoup d’envie, motivés par un stade bien rempli. Les amiénois passent une partie de leur temps au sol à se plaindre, quand ce n’est pas Clément Turpin qui se met à ne pas siffler de potentiels penalty.

C’est sur le premier corner de la rencontre, lors de la 20ème minute de jeu, que Golovin frappe bien ce dernier pour la tete puissante de Falcao. Si Gurtner attrape le ballon dans un premier temps, il le relâche cependant dans son but. Monaco mène 1-0 dans la course au maintient !

Au même moment, Paris, adversaire de Dijon, menait déjà 2-0, condamnant presque les Dijonnais.
Cependant, les Lyonnais, adversaires de Caen, venaient de louper un penalty.

Si Clément Turpin se montre gentil avec l’amiénois Adénon, en ne lui infligeant pas un deuxième jaune synonyme d’expulsion, c’est bien le portier monégasque Diego Benaglio qui va sauver l’ASM à deux reprises avant la mi-temps. Monaco mène 1-0 à la pause, et c’est mérité tant la volonté et l’état d’esprit est présent.

A la sortie des vestiaires, les Lyonnais vont dérouler face à Caen en leur infligeant une correction 4-0.
Cependant, au Louis II, les Monégasques reculent, et les joueurs d’Amiens se font de plus en plus pressant.

Pour remedier à cela, c’est un Vinicius précieux mais trop nerveux qui sort, pour le retour de Fabregas à la 73 ème minute. S’en suivront les entrées de Rony Lopes à la place d’un Martins virevoltant en première période mais éteint en deuxième (79ème) et d’un Falcao auteur de son 15 ème but de la saison par Naldo (90+1ème).

La délivrance ? Elle vient de la part du Tsar Aleksandr Golovin, qui sur une belle passe de Sidibé en contre s’en va tromper Gurtner.
2-0 pour Monaco à la 82 ème minute.

Monaco s’impose donc 2-0 face à Amiens et peut enfin apercevoir le bout du tunnel !
En effet, Monaco s’assure au minimum une place de barragiste. L’ASM est 16 ème, et pour vous rassurer, la place de barragiste sera celle de Monaco si défaite à Nice, et que dans le même temps Amiens bat Guingamp puis que Caen gagne face à Bordeaux en rattrapant sa différence de but (7 buts).

Il faut souligner l’importance de Falcao, qui malgré une saison catastrophique est encore décisif. A 33 ans, le Colombien est actif 90 minutes par match, que ce soit en attaque ou en défense.

Laisser un commentaire