[La Rédac’Attaque] Merci AS Monaco FC

Laredacattac

Laredacattac

Ça fait tellement longtemps qu'on attend ça, tellement d'années que nous rêvions de cela...
En conf de presse d'avant-match, les joueurs semblaient déterminés. Et pour une fois, les actes ont suivi les paroles. 
On va pas chipoter, hier, on a tous vibré. On ne reviendra même pas sur la première période tant la seconde fut intense et jouissive. Une défense hallucinante, un milieu de terrain du même acabit avec un Bakayoko qui prouve qu'il peut devenir un grand, un Toulalan égal à lui-même et un Moutinho retrouvé.
Oui aujourd'hui, on peut être fier de cette équipe et de son entraîneur. 
J'en ai pas toujours dit du bien, je l'assume, mais hier soir, ils nous ont fait rêver.
Derrière, la charnière Abdennour - Wallace s'est montrée exemplaire. Sur les côtés, Raggi a rendu Hulk totalement invisible. Il disait avant le match qu'il allait jouer le match de sa vie, il a pas menti. Il venait à peine de faire une déclaration d'amour à l'ASM qu'il l'a également faite sur le terrain. On connaissait le couteau suisse mais l'italien est vraiment pas mal non plus !  Fabinho a quant à lui eu du mal à rentrer dans le match mais il a su monter en puissance au cours de la partie.
Subasic ? Lui aussi je l'ai souvent critiqué mais hier il a su répondre présent, comme à chaque match de Champion's League.
Si la défense a été aussi efficace, c'est aussi grâce à la solidarité opérée par les milieux. Comme à son habitude, la Toul a été magnifique. Ça tacle, ça récupère, ça relance bien... Habituellement il est le seul. Mais là, hier soir, Baka et Mouti l'ont accompagné dans sa superbe, dans les transmissions, ce milieu m'a régalé ! 
Le Baka, il a montré tout son talent et toute l'envergure de son jeu. Il a ratissé un nombre de ballons hallucinant, se bat comme un chien, et ses relances, bien que souvent mal appuyées, trouvent toujours ou presque leurs destinataires. Moutinho lui, j'ai envie de dire qu'il a enfin fait un match à son prix. Il a été magnifique hier, tous ses choix étaient judicieux, il a fait preuve de malice, d'audace et d'abnégation. Rien à redire, il a été magnifique, à l'image de l'équipe.

Vous allez me dire que tout n'a pas été parfait, mais la, en toute franchise. Je m'en fou. En plus de la solidité habituelle en Ligue des Champions, on a vu une équipe soudée, qui osait. Quel beau moment nous a offert Abdennour après son but, cette joie collective, tous les joueurs tapant un sprint pour aller du côté des Ultras. Il n'y a que le football pour offrir ça.
Les ailiers ont quant à eux bien fermés les couloirs en première période, beaucoup d'approximations pour Dirar mais le marocain a su bomber le torse en seconde période. Défensivement, il était présent. Heureusement d'ailleurs car il a su empêcher les russes de passer à plusieurs reprises, il a su monter lui aussi en puissance et a réalisé un match correct, sans être vraiment exceptionnel. Venons-en à YFC, plus ça va et plus il est décisif. Ses statistiques commencent à devenir ronflantes et il prouve match après match qu'il risque d'être un top player dans les mois ou années à venir. Il percute, il garde le ballon, il fait les bons choix et... tire merveilleusement bien les coups de pieds arrêtés.
Quel régal ! Le gars a enchaîné les retours défensifs, enchaîné les roulettes...Bravo.
Devant eux... Berbatov. Le pauvre est encore sorti sur blessure et n'aura pas montré grand chose offensivement. Seule corde à son arc, cette belle occasion provoquée par YFC côté gauche, le belge la remet dans la surface au bulgare, manque de pot, sa frappe, qui partait alors en lucarne, est contrée en corner.
Il a quand même du courir plus de kilomètres en une heure qu'il ne l'a fait lors des 3 derniers matchs. Il faisait le jeu, se battait pour récupérer les chandelles de la première période, a faillit marquer, on le voyait même défendre pour sauver un mauvais placement de Fabinho sur son côté. Remplacé par Martial, peu en réussite dans ses gestes mais qui a amené de la profondeur et qui a pas mal dérangé la défense du Zénit, offrant quelques décalages.

 

Bref hier soir, on s'est pas emmerdé, on a pris du plaisir, les joueurs nous ont fait plaisir.

Jardim ? Je vais l'appeler "L'homme à la défense de fer". La tactique était bonne, il a su gérer la situation difficile de l'ASM à savoir gérer le 0-0 ou aller chercher la victoire. Je n'ai pas le souvenir d'un club français n'ayant encaissé qu'un seul but en phase de groupe de Champion's League. C'est un véritable exploit, on lui doit en grande partie. 

Rétrospective rapide des joueurs:

Subasic a été solide : Peu en vue, l'international croate a su se montrer présent quand il le fallait.
Fabinho sauvé par son but : Avant son but, on ne peut pas dire que le brésilien ait réalisé une grande rencontre. Très fébrile en première période avec notamment de nombreuses passes ratées, il est mieux revenu après la pause et a scellé le score en marquant le deuxième but.

Abdennour a été exceptionnel : Le tusinien a été tout bonnement exceptionnel. Imbattable défensivement, il a gagné un nombre de duels impressionnant, taulier dans les airs, il a profité de son jeu de tête pour débloquer la situation en marquant le premier but. Magnifique.

Wallace a été très solide : Titulaire un peu surprise du onze de départ, l'international brésilien a su montrer son savoir faire, à l'image de son collègue, il a su se montrer propre et efficace.

Raggi a répondu présent : Témoignant de son amour et de son envie de bien faire, l'italien a rendu Hulk tout bonnement invisible tout du long de la rencontre. Il montre qu'il peut répondre présent dans n'importe quelle position.

Toulalan a été très bon : Comme à son habitude, il a été parfait. Il va au four et au moulin, récupère un nombre de ballons incroyable et relance toujours de la meilleure des façons.

Bakayoko a été partout : L'international espoir français a certainement réalisé son meilleur match dans le monde professionnel. Un match magnifique qui témoigne de toutes les qualités de l'ancien rennais. Grande promesse d'avenir.

Moutinho a été retrouvé : Hier soir, Joao Moutinho m'a régalé, à la fois défensif et offensif, tous ses gestes ont été importants. Il a donné une vraie vitesse au jeu asémiste et obtient même le coup-franc du 1-0. Très bon match.

Dirar a été correct : On ne va pas s'enflammer, l'international marocain n'a pas non plus fait un grand match, mais il a néanmoins su montrer ses qualités et sa solidarité défensive. Match correct.

YFC a encore été décisif : Les matchs se suivent et se ressemblent pour la pépite belge. Encore une fois, il a su faire la différence sur son côté et s'est montré décisif en posant le ballon sur Abdennour lors du premier but. Bon match.

Berbatov a été généreux : Très généreux dans les replis défensifs, l'ancien international bulgare n'a pas rechigné à aider ses coéquipiers. Il aurait pu marquer un but sur une belle offrande de YFC mais sa frappe, contrée, est passée de peu au-dessus. Sorti sur blessure et remplacé par Martial qui a manqué d'efficacité dans ses gestes mais qui a créé quelques bons décalages.

Mon top 3 du match :

AbdennourMiniatureAymen a surement fait des matchs d'une telle qualité, mais à vrai dire hier soir, il nous a offert un récital. Tout ce qu'il a fait a été parfait. Ses relances, ses duels au sol ou aériens, son but. Il a pour moi réalisé le match le plus complet d'un défenseur asémiste depuis des lustres. Il a su mettre toute son équipe en confiance et s'est imposé en taulier du genre. Il m'en a même fait oublier l'absence de papy Ricky. Son tacle anticipé dans la surface est une merveille du genre.

 

MoutinhoMiniatureJoao mérite cette seconde place du podium. Incisif et décisif, il a su démontrer toute l'ampleur de son talent. Parfait à la récupération, parfait dans le pressing, présent dans la relance et dans la conservation de balle, le milieu portugais a vraiment haussé son niveau de jeu hier soir. Un match qui devrait lui redonner davantage de confiance, une confiance dont l'ASM aurait bien besoin.

 

BakayokoMiniatureLa troisième place du podium revient à Bakayoko. J'ai longuement hésiter entre Toulalan et lui. Les deux ont fait un match assez équivalent mais la jeunesse de Baka a fait la différence.
Il était partout, se jetait sur chaque ballon, se positionnait tantôt en défenseur tantôt en relayeur. Il a su montrer ses grandes capacités à aller vers l'avant. Un match plein de promesses et qui devrait inquiéter Kondogbia.

 

A PROPOS DE L'AUTEUR: Nicolas L.

Fondateur de Liveteam-asm et supporter monégasque depuis 1994.