[Rédac’Attaque] Un arbitrage à la tête du client

La rédac-attaque-2015-16

"Vous voulez un soin Monsieur Falcao ?" Hier il lui en aurait fallu un gros avec pour prescription une dose de compétence. Si l'ASM ne perd pas 4-0 à cause de l'arbitrage, celui d'hier était un scandale au sens premier du nom.

Non pas parce que cela impacte sur le sportif, ça à la rigueur l'habitude est là, mais parce qu'hier pas moins de 3 actions incroyables auraient pu littéralement blesser de longue durée trois joueurs de l'AS Monaco FC.
Vous le savez, Radamel Falcao est sorti à la mi-temps suite à un choc avec le portier niçois Cardinale sorti comme Schumacher face à Battiston en 1982. Il vient au duel, prend le temps de présenter sa hanche sans toutefois faire semblant de jouer le ballon en gardant les bras collés au corps. Le colombien est K-O, comme perdu sur le terrain et peine à se relever devant ainsi faire rentrer le staff médical du club princier sur la pelouse de l'Allianz Riviera. La faute ? Elle est sifflée contre le tigre, un comble. Le colombien joue le ballon, ne regarde pas la position de Cardinale mais il fait faute. Bien sûr. Sur cette action, l'arbitre ne protège pas l'intégrité physique des joueurs. Les chocs arrivent vous me direz mais ne pas sanctionner une telle action est irresponsable. Radamel Falcao souffre aujourd'hui d'une commotion cérébrale, et quelque part, c'est une chance qu'il n'y ait que cela.
Autre fait de jeu absolument scandaleux, le fameux tacle de Younès Belhanda en début de match. L'ancien montpellierain écope d'un carton jaune pour un geste qui aurait pu découper les jambes de Joao Moutinho. Enfin, dernier fait de jeu extrêmement violent avec cette intervention d'Eysseric, qui ne semble toujours pas mesurer ses gestes malgré le fait d'avoir déjà provoqué par le passé des fins de saisons à des adversaires. Cette fois ? Thomas Lemar est la victime. Valentin Eysseric débarque par derrière sur la cheville de l'ancien caennais. Rien. Aucun carton, absolument rien tandis que Tiémoué Bakayoko voit rouge et pénalty pour une faute en dehors de la surface. La double peine, n'était-elle pas censée être annulée ? Et bien si, mais visiblement pas pour tout le monde. A croire que l'arbitrage est à la carte selon la tête du client du soir.

Allo LFP ? Un menu Brisage de nuque en entrée et une double peine sauce rouge. C'est pour nous, c'est cadeau.

Laisser un commentaire