[CJL] Déculottée

Ce jour-là par histoireasm

Nouvelle rubrique sur Liveteam-asm.com en collaboration avec le compte twitter @histoireasm et la page facebook ASMHistory. Retrouvez chaque jour sur notre site pour tout savoir de l'histoire de l'AS Monaco à chaque date anniversaire du jour. 

Que s'est-il passé à l'AS Monaco le 23 juillet ?

AS Monaco 5 – 2 OGC Nice – 1997 – Trophée des Champions

Ce second Trophée des Champions de l'histoire s'est déroulé à Béziers, terre de rugby, devant 4000 spectateurs. Un derby pour ce premier match officiel de la saison, opposant l'AS Monaco, champion de France en titre, à l'OGC Nice, vainqueur de la Coupe de France.

La composition de l'AS Monaco : Barthez – Pignol – Sagnol – Martin – Diawara – Diao – Lefèvre – Carnot – Benarbia – Ikpeba – N'Doram

La composition de l'OGC Nice : Huc – Rol – Kartalija – Martin – Stefano – Aulanier – Milinkovic – Pottier – Vandecasteele – Debbah – Vignola

Face à une équipe de Nice totalement remaniée, il n'y a pas eu de suspense. Pourtant, l'AS Monaco était essentiellement composée de ses nouvelles recrues (Sagnol, Diawara, N'Doram, Lefèvre ou encore Carnot).

La rencontre était pliée à la fin de la première période. Dès la quatrième minute de jeu, Dia décalait Lefèvre dans la surface de réparation. Ce dernier trompait Huc, le gardien niçois du jour. Douze minutes plus tard, Huc s'inclinait pour la deuxième fois de la soirée, cette fois-ci sur une tête de N'Doram, qui reprenait alors un corner de Pignol.

La rencontre se transformait alors en cauchemar pour l'équipe niçoise, qui encaissait un troisième but avant la vingtième minute de jeu. À la suite d'une mauvaise entente de la défense des Aiglons, N'Doram doublait son compteur et enfonçait le clou. Enfin, à la demi-heure de jeu, Victor Ikpeba devançait la sortie de Huc et s'en allait inscrire le quatrième but asémiste. Sans forcer et avec une équipe B, les joueurs de la Principauté faisaient une véritable démonstration.

En seconde période, le rythme retombait et le jeu devenait pour le moins monotone. À la 70e minute de jeu, James Debbah, l'attaquant niçois, réduisait l'écart et redonnait un petit espoir à son équipe. Mais six minutes plus tard, David Trezeguet mettait de nouveau les Niçois à quatre buts sur son premier ballon. Dans un dernier sursaut d'orgueil, les Niçois inscrivent le dernier but de la partie en toute fin de rencontre, par l'intermédiaire de Vignola. « Sur le but que je marque, je fais une petite main. C'est moins grave qu'un tacle par-derrière, non ? » déclarait l'intéressé en fin de rencontre.

La vidéo du match

A PROPOS DE L'AUTEUR: Meaaras

Étudiant en histoire de 23 ans. Écris un mémoire sur les athlètes dans le monde grec. @Donovan_Vlmt

Laisser un commentaire