[CJL] 2011 – Welcome ?!

Ce jour-là par histoireasm

Nouvelle rubrique sur Liveteam-asm.com en collaboration avec le compte twitter @histoireasm et la page facebook ASMHistory. Retrouvez chaque jour sur notre site pour tout savoir de l'histoire de l'AS Monaco à chaque date anniversaire du jour. 

Que s'est-il passé à l'AS Monaco le 24 avril ?

AS Monaco 1 – 0 Rennes – 2011 – 32e journée de Championnat

À la lutte pour le maintien, l'AS Monaco joue un match crucial face à une équipe bretonne qui n'est pas au mieux de sa forme. Et l'ASM peut se donner un peu d'air en cas de victoire.

La composition : Ruffier – Bonnart – Puygrenier – Hansson – Kurzawa – Nkoulou – Haruna – Moukandjo – Gosso – Muratori – Park

Qu'on se le dise de suite : ce résultat est excellent. Surtout face à une équipe qui à la possibilité de se qualifier en Ligue des Champions. Certes, Rennes est moins bien depuis quelques rencontres, mais l'AS Monaco a su gérer une équipe du haut de tableau. Et remonter au classement.

Même si Rennes n'avait pas tous les arguments offensifs présents sur le terrain, le club breton a failli entamer le match de la meilleure des manières. Malheureusement pour lui, Boukari voyait sa tête piquée terminer sa course sur la barre transversale de Stéphane Ruffier (5e). À la suite de cela, Rennes ne s'est plus jamais montré dangereux. À quelques reprises, ils ont eu des occasions, comme cette frappe de Montano contrée par Hansson, ce coup franc de Kembo largement au-dessus (30e) ou ce débordement de Boukari que Montano ne convertit pas (63e). Mais les visiteurs n'ont jamais été présents dans la surface de Ruffier.

Et les asémistes en ont profité. Une nouvelle fois cette saison, la délivrance est venue sur coup de pied arrêté. Et les Rennais étaient pourtant prévenus. « On savait que Monaco ne pouvait marquer que sur phase arrêtée. Il y avait une différence de gabarit et on a commis trop de fautes » rappelle ainsi le gardien rennais Nicolas Douchez. C'est donc sur un coup franc excentré sur la gauche à une trentaine de mètres des buts rennais que Monaco a inscrit le seul but de la rencontre. Haruna trouvait Welcome au point de penalty. Le Hondurien devançait Jebbour et expédiait de la tête le ballon dans le petit filet gauche de Douchez (72e). Quatre minutes après son entrée en jeu, le joueur prêté, qui reste une énigme, est décisif.

Cependant, l'AS Monaco n'a pas livré un match flamboyant. L'équipe a juste profité de la faiblesse rennaise. Car ce fut véritablement l'un des pires matchs de la saison au stade Louis-II. Avec seulement deux frappes cadrées sur l'ensemble du match, une de chaque côté, les spectateurs se sont certainement ennuyés. Quant à l'entraîneur monégasque, Laurent Banide, ce sont les trois points qui priment sur le jeu. « C'est une victoire qui nous fait du bien. Ce sont trois points magnifiques pour nous et c'est un gros motif d'encouragement pour le groupe. »

Il faudra cependant continuer sur ce rythme lors des derniers matchs de la saison pour se maintenir. Et cela passera par une victoire à Saint-Étienne lors de la prochaine journée.

A PROPOS DE L'AUTEUR: Meaaras

Étudiant en histoire de 23 ans. Écris un mémoire sur les athlètes dans le monde grec. @Donovan_Vlmt

Laisser un commentaire