[CJL] 2010 – Meilleur classement depuis 5 ans

Ce jour là

Nouvelle rubrique sur Liveteam-asm.com en collaboration avec le compte twitter @histoireasm et la page facebook ASMHistory. Retrouvez chaque jour sur notre site pour tout savoir de l'histoire de l'AS Monaco à chaque date anniversaire du jour. 

Que s'est-il passé à l'AS Monaco le 8 mai ?

AS Monaco 2 – 1 Nancy – 2010 – 37e journée de Championnat

Un match sans enjeu pour ces deux équipes, qui vivent une fin de saison plutôt tranquille. Il ne reste plus qu'à viser le plus haut possible.

La composition : Ruffier – Modesto – Adriano – Puygrenier – Muratori – Nkoulou – Mangani – Pino – Haruna – Nenê – Maazou

C'est au final une saison mi-figue mi-raison. L'AS Monaco a en effet perdu sa finale de Coupe de France face au PSG, mais aura réalisé son meilleur bilan en championnat depuis cinq saisons. Mais à la fin, seuls les vainqueurs restent dans l'histoire.

Que retenir de cette victoire face à Nancy ?

Et bien … Pas grand-chose. Les Monégasques ont dans un premier temps bien maîtrisé leur adversaire, ouvrant très rapidement le score. Pino adressait un centre parfait pour Maazou, centre qui détourné dans ses cages par Lotiès, pourtant absolument seul à la retombée du ballon (7e). Qu'importe, l'AS Monaco prenait les devants d'entrée de jeu. Les visiteurs ne se montrèrent pas très offensifs, si ce n'est à deux reprises sur coups de pied arrêtés (14e et 37e).

Le tournant du match eut lieu à l'heure de jeu, quand Ruffier annihila une reprise d'Hadji. Sur le contre, Modesto remonta le terrain sur le côté droit. Après un une-deux avec Pino, il centrait en direction de Maazou. L'attaquant monégasque prit le meilleur sur son défenseur et trompa Grégorini du gauche de près (59e).

Dans les minutes qui suivirent, les Nancéiens touchèrent le poteau (60e), puis Bérenguer vit le ballon fuir le cadre (71e). C'est à la 75e minute que Sami trompa Ruffier d'une Madjer, sur un centre de Bérenguer, juste après l'exclusion de Muratori pour un tacle trop appuyé (73e). La fin de match allait être tendue.

Cependant, ni Sami (77e), ni Bérenguer (81e), ni Bakar (84e) ne trompèrent Stéphane Ruffier, bien aidé par sa transversale.

Les Journaux en date du 9 mai 2010 :

Est Républicain L'équipe

A PROPOS DE L'AUTEUR: Meaaras

Étudiant en histoire de 23 ans. Écris un mémoire sur les athlètes dans le monde grec. @Donovan_Vlmt

Laisser un commentaire