[CJL] 2004 – Monaco continue d’espérer

Ce jour-là par histoireasm

Nouvelle rubrique sur Liveteam-asm.com en collaboration avec le compte twitter @histoireasm et la page facebook ASMHistory. Retrouvez chaque jour sur notre site pour tout savoir de l'histoire de l'AS Monaco à chaque date anniversaire du jour. 

Que s'est-il passé à l'AS Monaco le 30 avril ?

Nice 1 – 2 AS Monaco – 2004 – 34e journée de Championnat

Bien préparer la rencontre de Ligue des Champions face à Chelsea, c'est un peu l'objectif de cette 34e journée de championnat. L'AS Monaco peut également revenir à un point de Lyon, et récupérer la deuxième place à Paris. Bref, un derby qui peut façonner la fin de saison des joueurs de la Principauté.

La composition : Roma – Ibarra – Rodriguez – Givet – Evra – Rothen – Cissé – Giuly – Bernardi – Prso – Nonda

Les Monégasques sont repartis du Stade du Ray avec les trois points de la victoire, en match avancé de la 34e journée de Ligue 1. L'AS Monaco prépare ainsi de la meilleure des manières son déplacement à Londres mercredi, en demi-finale retour de la Ligue des Champions.

Cette victoire fut acquise grâce aux buts de l'attaquant croate Dado Prso (35e) et du capitaine de l'équipe, Ludovic Giuly (45e). Grâce à ce résultat, acquis dans un derby, permet à l'AS Monaco de reprendre la deuxième place du classement, en attendant les résultats de Lyon et de Paris.

Didier Deschamps, l'entraîneur de l'AS Monaco, rappelle tout de même que la « position [de Monaco] au classement est devenue inconfortable après le faux pas devant Nantes (0-1). Mais nous allons essayer de remporter nos quatre derniers rendez-vous. Si quelqu'un fait mieux, à lui la couronne ». Il avait décidé d'aligner ce soir son équipe dans un 4-1-2-3 avec Giuly en pointe de l'attaque et Jérôme Rothen plus en retrait. Didier Deschamps a cependant critiqué l'entame poussive de ses joueurs, qui ont encaissé un but par Varrault à la 11e minute de jeu.

« On a su ne pas paniquer après l'ouverture du score par notre adversaire et renverser la situation avec réalisme. Ensuite, nous avons calmé le jeu et sorti proprement le ballon. » a lancé Jérôme Rothen en fin de rencontre, avant d'ajouter : « C'est de bon augure avant Chelsea où il nous faudra également être costaud physiquement et mentalement. Et puis sans cette victoire, on pouvait tirer un trait sur le titre ». Auteur des deux passes décisives dans cette rencontre, le milieu de terrain français a encore fait l'étalage de tout son talent.

Nice a été volontaire, mais cela n'a pas suffi. L'équipe a payé cash ses erreurs de marquages et le club de la Principauté en a profité pour inscrire ses deux buts avant la mi-temps.

Le journal du 2 mai 2004 :

NotesL'équipe

A PROPOS DE L'AUTEUR: Meaaras

Étudiant en histoire de 23 ans. Écris un mémoire sur les athlètes dans le monde grec. @Donovan_Vlmt

Laisser un commentaire