[Avant-match] OGC Nice – AS Monaco FC

OGCNASM-AVANTMATCH-2017-2018

Le premier derby de la saison (samedi à 17h) ne ressemble absolument pas à celui de l'année dernière. Monaco lutte toujours pour la première place, mais Nice flirte avec la zone rouge. Les enjeux ne sont pas inexistants pour autant. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

La trêve internationale permet à certains clubs d'offrir du repos à ses joueurs, et d'axer les séances de travail sur de la tactique pure. Mais pas à Monaco. Hormis le fait que de nombreux internationaux sont partis en sélection, le mercato monégasque s'est encore agité en cette fin du mois d'août. Et finalement, le dossier Kylian Mbappé s'est terminé par un départ du prodige de Bondy vers le Paris Saint-Germain pour un montant record et un montage financier étonnant. Prêté au PSG, l'attaquant de dix-huit ans ne sera acheté par le club de la capitale que l'été prochain pour près de cent-quatre-vingts millions d'euros, bonus compris.
Pour le remplacer, Monaco n'a pas lésiné sur les moyens et a fait venir le jeune Keita Baldé en provenance de la Lazio. Stevan Jovetic a également signé, après avoir été pressenti à Marseille. Surtout, l'ASM a repoussé toutes les offres concernant Thomas Lemar. Le Guadeloupéen reste donc monégasque pour quelques mois encore. Toutes ces nouvelles recrues ne figurent pas sur la liste envoyée à l'UEFA pour la Ligue des Champions. Le pauvre Jordi Mboula reste hors du groupe, tout comme Adama Traoré.
Mercato terminé, Leonardo Jardim peut désormais se concentrer sur la préparation du derby face à Nice. Co-leader du championnat avec le PSG, grâce à quatre victoires en quatre matchs, une première depuis 1991/1992, Monaco entend rester un concurrent direct à l'ogre parisien. Avant la trêve, les asémistes ont réalisé une véritable démonstration face à l'Olympique de Marseille. Une victoire six buts à un, qui n'est pas sans rappeler les nombreuses gifles infligées par l'ASM la saison dernière. Ce derby face à Nice devait s'inscrire dans un calendrier délicat. Mais au vue des résultats des Aiglons, ce match ne sera rien d'autre qu'un derby.
Mais un derby n'est jamais facile à gagner. Surtout que Leonardo Jardim a récupéré les internationaux seulement mardi et mercredi. Jemerson avait été appelé en renfort avec la Seleçao, alors que Radamel Falcao revient de Colombie, où il a marqué lors du nul un partout face au Brésil. Il n'est pas le seul buteur de la trêve, puisque Kamil Glik et Stevan Jovetic ont également scoré. Le technicien portugais doit donc trouver la bonne alchimie entre internationaux peut-être fatigués et remplaçants restés à la Turbie. Des remplaçants qui ont remporté un match amical pendant la trêve face à Nîmes, quatre buts à un, grâce un doublé de Guido Carrillo. Le onze de départ ne devrait toutefois pas être chamboulé, même si une première titularisation pour Jovetic n'est pas à exclure.
Un nouveau succès permettrait aux Rouge de Blanc d'aligner une dix-septième victoire consécutive en Ligue 1, et un trente-septième match avec au moins un but marqué dans l'élite. Se rapprochant ainsi du record du Paris FC (quarante matchs en 1964). Après avoir battu le record du plus gros transfert pour un joueur français, Monaco entend battre tous les vieux records de la Ligue 1. Et d'abord égaler celui du nombre de victoires à l'extérieur en Ligue 1, détenu par l'OM avec neuf succès. Pour prouver à tout le foot français qu'il est toujours compétitif.

L'équipe probable : Subasic - Sidibé, Glik, Jemerson, Jorge – Rony Lopes, Fabinho, Moutinho (ou Tielemans), Lemar (ou Ghezzal) - Falcao, Diakhaby (ou Jovetic)

L'adversaire : Olympique Gymnaste Club Nice Côte d'Azur

Troisième du dernier exercice, l'OGC Nice a connu le même début de saison que l'AS Monaco la saison dernière. Les résultats en moins. En effet, les Aiglons ont débuté leur saison dès fin juillet avec un troisième tour préliminaire de Ligue des Champions face à l'Ajax. Au bout de deux matchs spectaculaires, les hommes de Lucien Favre se sont qualifiés pour les barrages mais n'ont pu empêcher deux défaites en ouverture de la Ligue 1 : à Saint-Etienne (1-0), et face à Troyes (1-2).
En barrages, Nice a tenté d'imposer la même intensité face à Naples. Sans réussite. Deux défaites sans appel, heureusement sauvées par une première victoire en championnat face à Guingamp (2-0). Une embellie de courte durée, puisque juste avant la trêve, l'OGCN a coulé sur la pelouse du promu amiénois. Une défaite trois buts à zéro et des questions qui surgissent : le mercato a-t-il été réussi ?
Le club du Président Rivère a connu un épisode similaire à celui de Mbappé à Monaco. Tout était fait pour que l'Ivoirien Jean Michaël Seri rejoigne le Barça pour quarante millions d'euros. Mais le transfert a capoté aux derniers moments pour des raisons obscures. Résultat, le joueur est affecté et hors de forme. Il est rentré de Côte d'Ivoire jeudi seulement et pourrait débuter sur le banc face à Monaco. Dans les dernières heures du mercato, le club de la Côte d'Azur s'est activé avec les arrivées du jeune latéral gauche Racine Coly, du jeune barcelonais Marlon, et de Nampalys Mendy. L'ancien monégasque a rejoint Allan Saint-Maximin, vendu un peu plus tôt par l'ASM pour dix millions d'euros, et Wesley Sneijder, arrivé libre de Galatasaray.
Face à Monaco, les Niçois devront trouver une solution à leurs problèmes offensifs. Depuis le début de la saison, ils n'ont marqué que trois buts en Ligue 1. Défensivement, les statistiques ne sont guère plus réjouissantes : treize buts encaissés en huit matchs toutes compétitions confondues. Mario Balotelli, auteur de quinze buts la saison passée, n'a joué que vingt-cinq minutes en championnat. L'Italien, malade contre Amiens, pourrait être de retour samedi. Alassane Pléa l'accompagnera, fort de ses deux buts en quatre matchs. Derrière, Dante sera suspendu après avoir reçu trois cartons jaunes lors des trois premiers matchs de Ligue 1. Lucien Favre attend de ses joueurs qu'ils lancent leur saison lors de ce derby. Avant de penser cinq jours plus tard à retrouver l'Europe, sur la pelouse de Zulte-Waregem.

L'équipe probable : Cardinale – Souquet (ou Jallet), Le Marchand, Sarr, Coly – Tamèze (ou Mendy), Koziello – Lees Melou, Sneijder, Saint-Maximin (ou Walter) - Pléa

La clé du match : les coups de pied arrêtés

Ce n'est un secret pour personne, depuis le début de la saison, Monaco est intraitable sur coups de pieds arrêtés. En effet, sur leurs quatorze buts marqués en championnat, l'ASM en a inscrit dix sur phases arrêtées. Autant dire que les adversaires tremblent au moment de concéder un corner ou de commettre une faute à moins de quarante mètres de leur but. Une munition de plus, symbolisée par la qualité de frappe de Joao Moutinho et de Thomas Lemar, et par la précision du jeu de tête de Kamil Glik, Jemerson, ou Radamel Falcao. De leur côté, les Niçois ont craqué deux fois sur coups de pieds arrêtés à Amiens avant la trêve, notamment sur un coup franc direct de Gaël Kakuta.

La décla' : Arnaud Souquet

Arnaud-SOUQUET« Ça va être un match de niveau européen. L'an passé, je n'avais pas joué à l'aller, mais j'en garde un très bon souvenir, forcément. Le stade était chaud, car c'était une bataille pour la première place en début de saison. La donne sera différente cette fois-ci, car ils sont champions de France en titre et ont réussi un très bon départ. Ce ne pas facile face à une équipe redoutable. Mais nous avons également les armes pour les embêter et nous allons tout faire pour l'emporter. »

La stat'

Il y a presque un an, lors de la sixième journée de la saison 2016/2017, Monaco était humilié sur la pelouse de Nice quatre buts à zéro, mettant fin à une série de trois victoires de suite en championnat à l'Allianz Riviera. A cette occasion, Nice avait enregistré sa deuxième plus large victoire dans son nouveau stade. Et Monaco devenait le premier futur champion à être battu par quatre buts d'écart depuis le FC Nantes en 2000/2001. Samedi, l'ASM espère reprend ses aises sur la pelouse du voisin, et ne pas revivre le cauchemar de l'année dernière. Radamel Falcao n'en a que de très lointains souvenirs, lui qui était reparti de l'Allianz Riviera avec une commotion cérébrale provoqué par les poings de Yoann Cardinale.

L'info en plus

Le Président niçois Jean-Pierre Rivère avec son homologue du Guizhou Zhicheng (photo ogcnice.com)
Le Président niçois Jean-Pierre Rivère avec son homologue du Guizhou Zhicheng (photo ogcnice.com)

Cette semaine, Monaco a été récompensé par l'European Club Association (ECA) pour sa progression sportive, passant de la cinquante-huitième place à la vingt-neuvième place en une saison. Ce trophée met en lumière la politique sportive monégasque axée sur la formation et le recrutement de jeunes talents. Grâce à de nombreux partenariats et un club satellite (le Cercle Bruges), l'ASM entend poursuivre sa progression. A Nice, le club a accueilli des actionneurs chinois à l'été 2016. Et ces derniers jours, des représentants du Guizhou Zhicheng, club de Chinese Super League, ont visité les installations du clubs azuréen. Ils ont échangé avec les dirigeants sur la formation et sur les méthodes de travail. Les dirigeants chinois ont également invité les U17 à participer à un tournoi amical à Guizhou l'an prochain. La Chine continue donc ses prospections pour poursuivre son développement. Prochaine étape Monaco ?

Les 5 derniers Nice – Monaco en Ligue 1

21/09/2016 : Nice 4-0 Monaco (Baysse, Balotelli x2, Pléa)
08/08/2015 : Nice 1-2 Monaco (Germain pour Nice, Bernardo Silva et Kurzawa pour Monaco)
20/02/2015 : Nice 0-1 Monaco (Bernardo Silva)
03/12/2013 : Nice 0-3 Monaco (James, Rivière et Ocampos)
16/04/2011 : Nice 3-2 Monaco (Mounier, Civelli, Mouloungui pour Nice, Gosso et Park pour Monaco)

Effectif

Nice

Infirmerie : Wylan Cyprien (reprise), Mickaël Le Bihan (tibia)
Suspendu : Dante

Monaco

Infirmerie : Pierre Nguinda (reprise), Loïc Badiashile (rééducation)

A PROPOS DE L'AUTEUR: vincent petitpez

Journaliste sportif, Rédacteur à LiveTeam-ASM.COM

Laisser un commentaire