[Avant-match] Montpellier HSC – AS Monaco FC

MHSC-ASM-AVANT-MATCH-2017-2018

Après les Coupes, Monaco retrouve la Ligue 1, pour la première fois en 2018. Pour commencer cette nouvelle année et conserver sa place sur le podium, l'ASM se rend à Montpellier (samedi 20h). Un adversaire qu'elle retrouvera dix-huit jours plus tard en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Huit matchs en un mois, voilà ce qui attend l'AS Monaco lors des quatre prochaines semaines. Des matchs de championnats importants, tels que les réceptions de Nice et Lyon et un déplacement à Marseille, mais aussi une demi-finale de Coupe de la Ligue face à Montpellier, et un seizième de finale de Coupe de France face à l'OL. Ce mois d'enfer débute ce samedi soir au stade de la Mosson. Pour son premier match de l'année 2018 en Ligue 1, Monaco retrouve un MHSC venu faire match nul dans les derniers instants au stade Louis-II fin septembre.
Mais depuis cette date, le visage des asémistes a bien changé. Ils ont abandonné la Ligue des Champions et se concentrent désormais sur des objectifs nationaux. En France, Monaco reste d'ailleurs sur sept victoires consécutives, dont quatre en Ligue 1. Les hommes de Leonardo Jardim ont décroché deux succès en 2018, en marquant la bagatelle de sept buts. Mardi à Nice en Coupe de la Ligue, le technicien portugais avait pourtant changé de tactique. Il avait demandé à ses joueurs d'attendre l'adversaire et de le contrer au moment opportun. Une stratégie payante puisque les Rouge et Blanc ont marqué sur leurs deux principales occasions.
A Montpellier, Leonardo Jardim, qui fêtera sa deux-centième apparition sur le banc monégasque après Raggi et Moutinho cette semaine, pourrait reconduire son schéma. Surtout que l'entraîneur lusitanien ne peut toujours pas compter sur Radamel Falcao, blessé au mollet, et Guido Carrillo, touché à la cuisse contre Nice. L'attaquant de pointe devrait donc se nommer Keita Baldé, avec un Thomas Lemar derrière lui. Comme à Bordeaux fin octobre, où les deux hommes avaient marqué. L'infirmerie voit aussi arriver Diego Benaglio, touché au mollet, mais laisse sortir Youri Tielemans. Le Belge est de retour de sa blessure au ménisque et postule à une place dans le groupe.
Vainqueur de ses trois derniers matchs à l'extérieur, Monaco devra donc se trouver un nouveau leader offensif avec la perte de ses deux meilleurs buteurs. Surtout que le club de la Principauté a scoré à onze reprises lors de ses trois derniers déplacements. En Ligue 1, il n'a gagné qu'un seul de ses trois derniers voyages, mais c'était une victoire large à Saint-Étienne fin 2017. Un Monaco plus efficace à l'extérieur en 2018 ? Sûrement l'une des résolutions du groupe Rouge et Blanc.

L'équipe probable : Subasic – Sidibé, Glik, Jemerson, Jorge – Fabinho, Moutinho – Rony Lopes, Lemar, Diakhaby (ou Ghezzal) – Baldé

L’adversaire : Montpellier Hérault Sport Club

Louis Nicollin n'est plus là pour le voir, mais Montpellier réalise peut-être sa meilleure saison depuis son titre de champion de France décroché en 2012. Actuellement septième de Ligue 1, le MHSC pointe à sept points de la cinquième place occupée par Nantes. Une place qui pourrait rapidement devenir européenne, notamment grâce au probable futur vainqueur de la Coupe de la Ligue. Montpellier pourrait aussi se qualifier pour l'Europe via cette compétition, puisque les Héraultais se sont qualifiés cette semaine pour les demi-finales en écartant Angers. A la fin du mois, ils se rendront à Monaco pour décrocher un ticket pour la finale de Bordeaux.
Avant de retrouver le Louis-II, Montpellier accueille les Monégasques lors de cette première journée de la phase retour. Le MHSC est également invaincu en 2018. Mais les hommes de Michel Der Zakarian ont souffert pour leur deux premiers matchs de l'année. Avant la victoire en fin de match à Angers en Coupe de la Ligue, Montpellier s'est imposé aux tirs au but en trente-deuxième de finale de la Coupe de France sur la pelouse de Pontarlier, club de National 3 (ex-CFA2).
En Ligue 1, les Sudistes ont retrouvé la victoire juste avant Noël. Les coéquipiers d'Isaac Mbenza l'ont emporté à Bordeaux (0-2), après une série de quatre matchs sans victoire (trois nuls et une défaites), et une seule victoire en huit matchs (cinq nuls et deux défaites). Malgré cette mauvaise passe, le MHSC conserve sa place dans la première partie de tableau grâce à une défense de fer, la meilleure de l'élite avec seulement treize buts encaissés en dix-neuf matchs.
Ne pas prendre de but est une chose, mais pour gagner il faut en marquer. Et là, les statistiques sont faméliques. Montpellier n'a marqué que dix-sept buts en Ligue 1, cinquième pire attaque de l'élite, et n'a réussi qu'à trois reprises à inscrire plus d'un but dans un même match. Néanmoins, les Héraultais ont marqué au moins une fois dans chacun de leurs quatre derniers matchs à domicile, même s'ils n'ont gagné qu'une seule de leurs cinq dernières réceptions en championnat.
Pour parvenir à dominer Monaco, Michel Der Zakarian s'appuiera d'abord sur sa défense à cinq, emmenée par Jérôme Roussillon dans le couloir gauche. Le latéral français est courtisé par l'AS Monaco dans ce mercato hivernal. Devant, l'ancien coach du FC Nantes hésite entre Giovanni Sio et Isaac Mbenza. Les deux hommes ont marqué quatre fois en Ligue 1. A l'aller, Souleymane Camara, ancien monégasque, avait égalisé dans le temps additionnel. Le Sénégalais reste un super-sub, totalisant deux buts en championnat. Le MHSC espère pouvoir imiter l'efficacité monégasque pour s'imposer. La défense est parfois la meilleure des attaques.

L'équipe probable : Lecomte – Aguilar, Pedro Mendes, Hilton, Congré (ou Mukiélé), Roussillon – Ikoné, Skhiri, Piriz Gonzalez (ou Lasne), Sambia – Sio (ou Mbenza)

MATCH ALLER : 29 septembre 2017, 8ème journée, Monaco 1-1 Montpellier (38' Falcao, 90'+2 Camara)

La clé du match : la récupération

Dans un début d'année marathon, avec dix matchs en un peu plus d'un mois, la récupération est primordiale pour les Monégasques. Leonardo Jardim a réduit son groupe et doit faire face à quelques blessures inattendues. Tout l'effectif est concerné et chaque jour de récupération supplémentaire est le bienvenu. En Coupe de la Ligue, l'ASM a joué mardi soir à Nice, quand Montpellier s'est déplacé à Angers mercredi soir. Un jour de récupération supplémentaire pour Monaco, et surtout un voyage beaucoup moins lointain. La dernière demi-heure de la rencontre pourrait la faire basculer. Lors de celle-ci, les Rouge et Blanc devront se montrer en mesure d'accélérer, pour dépasser des Montpelliérains peut-être fatigués. Sauf si Souleymane Camara refait le coup du match aller.

La décla' : Pedro Mendes

pedro mendes« C'est une deuxième partie de saison. Tout recommence à zéro. Le match de samedi contre Monaco en Ligue 1 et celui en Coupe de la Ligue seront deux matchs complètement différents. Si on veut être ambitieux, il faut accepter ce rythme et l’enchaînement des rencontres. »

La stat’

Un temps plus efficace et plus redoutable à l'extérieur qu'à domicile, Monaco peine cette saison à s'exporter. Depuis sa défaite à Nice début septembre (4-0), l'ASM n'a plus réussi à enchaîner deux succès de suite en déplacement en Ligue 1. La série s'est en effet arrêtée à l'Allianz Riviera, à huit succès de suite à l'extérieur en championnat, à une seule victoire du record de l'OM. Monaco a l'occasion d'en relancer une. Avant la trêve, le club princier a conclu 2017 par une victoire 4-0 à Geoffroy-Guichard.

L'info en plus

Crédit photo : RMC
Crédit photo : RMC

A la Mosson samedi, Leonardo Jardim fêtera sa deux-centième apparition sur le banc monégasque toutes compétitions confondues. Le technicien portugais est arrivé à l'été 2014 en remplacement de Claudio Ranieri et a débuté son mandat par deux défaites, contre Lorient et à Bordeaux. Avec une seule victoire lors de ses six premiers matchs sur le Rocher, les doutes se sont rapidement installés. Mais le technicien portugais s'est adapté au style de notre championnat et a su convaincre ses détracteurs avec un parcours remarquable en Ligue des Champions. Depuis, Leonardo Jardim a décroché un titre de champion de France la saison dernière, disputé une demi-finale de Ligue des Champions et une finale de Coupe de la Ligue. Ce week-end, il deviendra le quatrième entraîneur monégasque le plus capé derrière Arsène Wenger (349 matchs), Lucien Leduc (345 matchs) et Didier Deschamps (208 matchs). Dans quelques semaines, il s'installera sur le podium, délogeant ainsi l'actuel sélectionneur de l'équipe de France. Pour terminer avec les chiffres, c'est bien lui qui possède le meilleur pourcentage de victoires parmi toutes les entraîneurs de l'histoire du club princier (56,3%, 112 victoires en 199 matchs). Rappelons tout de même que l'ancien coach du Sporting a un contrat avec l'AS Monaco jusqu'en 2020.

Effectif

 

Infirmerie : Radamel Falcao (mollet), Guido Carrillo (cuisse), Diego Benaglio (mollet), Adama Traoré (soins), Julien Serrano (soins)

A PROPOS DE L'AUTEUR: vincent petitpez

Journaliste sportif, Rédacteur à LiveTeam-ASM.COM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.