[Avant-match] AS Nancy Lorraine – AS Monaco FC

ASNLASM-AVANT-MATCH-2016-2017

Pas évident de se déplacer à Nancy (samedi 20h) entre deux demi-finale de Ligue des Champions. Pourtant, la conquête du titre passe par la Lorraine. Avant un potentiel exploit face à la Juve ? Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Une grande saison comporte souvent quelques déceptions. Mercredi soir, pour la première fois depuis plus d'un an, Monaco n'a pas marqué devant son public. Les Rouge et Blanc ont concédé une défaite logique face à la Juventus Turin en demi-finale aller de la Ligue des Champions (0-2). Mardi prochain lors du match retour en Italie, les Monégasques auront raison d'y croire, à condition de marquer rapidement.
Si la Ligue des Champions s'éloigne, le titre de champion de France de Ligue 1, lui, se rapproche. La semaine passée, l'ASM a tremblé mais a finalement dominé Toulouse 3 buts à 1. Le lendemain, le Paris Saint-Germain a concédé sa cinquième défaite de la saison et laisse Monaco prendre trois points d'avance à trois journées de la fin. Surtout, les asémistes comptent toujours un match en moins, à jouer contre Saint-Étienne entre la trente-septième et la dernière journée. Grâce à sa meilleure différence de but, Monaco pourrait même être quasiment sacré ce week-end. Pour ça, les hommes de Leonardo Jardim devront espérer une défaite du PSG à domicile face à Bastia, et s'imposer ensuite face à Nancy.
Ce scénario plus qu'improbable ne devrait pas occuper l'esprit du technicien portugais. Celui-ci semble plus préoccupé par la stratégie à adopter face aux Lorrains. Avec deux jokers dans sa manche, Jardim peut envisager de faire tourner face à l'ASNL afin de garder toutes ses chances pour la demi-finale retour de C1 face à la Juve. Malheureusement, l'effectif n'est pas aussi pléthorique que celui du PSG. Sauf si le natif de Madère envoie une nouvelle fois l'équipe de CFA.
Une option inenvisageable, surtout que Monaco reste sur une série de huit victoires de suite en Ligue 1. Une première depuis 1960. Avec vingt-six victoires dans l'élite, le club rouge et blanc égale aussi le record de la saison 1960/1961, saison du premier titre asémiste. Les Monégasques ont d'ores et déjà battu le record de points glané cette saison là. A l'extérieur en championnat, ils ont décroché quatre victoires de suite et n'ont plus perdu depuis le déplacement à Toulouse mi-octobre. Surtout, ils ont marqué lors de leurs vingt-huit derniers matchs dans l'élite.
Pour arracher une neuvième victoire de suite en L1, Leonardo Jardim devra encore se passer de Benjamin Mendy. L'ancien marseillais souffre toujours de l'ischio gauche et sera absent une semaine. Heureusement, le technicien portugais peut compter sur les retours de Djibril Sidibé, dont la prestation a été moyenne face à la Juve, et de Guido Carrillo. Ce dernier est de retour à l'entraînement après avoir été opéré des adducteurs. Si Leonardo Jardim ne devrait pas faire tourner, il pourrait quand même titulariser Andrea Raggi, Joao Moutinho et Valère Germain. Les remplaçants jouent un rôle important dans cette fin de saison. La lumière pourrait venir des hommes de l'ombre. Pour que tout le groupe soulève l'Hexagoal dans quelques jours.

L'équipe probable : Subasic – Touré (ou Sidibé), Glik, Jemerson, Raggi (ou Sidibé) – Dirar, Moutinho, Fabinho, Lemar – Mbappé, Germain

L'adversaire : Association Sportive Nancy Lorraine

Parmi les quatre derniers adversaires de l'AS Monaco en Ligue 1, Nancy demeure le plus en difficultés. Au contraire de Lille, Saint-Etienne et Rennes, les Nancéens ont encore quelque chose à jouer : le maintien. A trois journées de la fin, les hommes de Pablo Correa occupent la dix-neuvième place, à un point de Caen barragiste et de Dijon premier non relégable. En bas du tableau, cinq équipes se battent pour deux places de relégués, et une place de barragiste.
De retour en Ligue 1 l'été dernier après trois saisons de purgatoire, l'ASNL espère y rester une saison de plus. Même si le match face à Monaco n'est pas le plus important de la fin de la saison, il pourrait parfaitement lancer l'opération commando des Lorrains. Après l'affiche face à l'ASM, ils se déplaceront à Dijon et recevront Saint-Étienne. Le déplacement en Bourgogne lors de la trente-septième journée pourrait déterminer le futur de Nancy en Ligue 1.
Après un début de saison compliqué, l'ASNL a relevé la tête entre mi-novembre et février, en ne s'inclinant qu'un deux fois en dix matchs. Mais début, la descente aux enfers a démarré. Nancy n'a remporté qu'un seul match lors des treize derniers de Ligue 1. Le club lorrain a pris seulement cinq points sur les trente-neuf derniers possibles. Et malgré le soutien de ses supporters à domicile, il n'a gagné qu'un seul match sur sept dernières réceptions. Pourtant, tout le monde se souvient de la rencontre au Parc des Princes où Nancy était passé tout près d'un exploit retentissant.
Les arrivées d'Alou Diarra et Benoït Pedretti n'auront donc pas permis de stabiliser le club en Ligue 1 avant les dernières journées. L'ancien bordelais n'a disputé que dix-huit rencontres dans l'élite et n'a pas su trouver les mots pour encadrer la jeunesse lorraine. Pis, un seul joueur de l'effectif a réussi à dépasser la barre des trois buts en championnat. Issiar Dia, ancien de la maison revenu l'été dernier, totalise huit buts, soit presque un tiers de ceux inscrits par la plus mauvaise attaque de l'élite (vingt-six buts marqués). Youssouf Hadji, autre revenant, n'a, lui, pas réussi à trouver le chemin des filets cette saison. Youssef Aït Bennasser, prêté par Monaco, ne pourra pas jouer, alors que Vincent Muratori, ancien du Rocher, est blessé.
Largement battus à l'aller, les Nancéens souhaitent réaliser la même performance qu'ils avaient réussi en demi-finale de la Coupe de la Ligue au stade Louis-II. Ce soir-là, ils n'avaient craqué que sur une bourde de leur portier Guy-Roland N'Dy Assembé. Le Camerounais a partagé la cage avec Sergei Chernik, le gardien biélorusse. Quelque soit le dernier rempart de l'ASNL, il aura du travail face à la meilleure attaque de France.

L'équipe probable : N'Dy Assembé – Cuffaut, Chrétien, Cabaco, Badila – Pedretti, Diarra, Cétout – Dia, Dalé, Maouassa

MATCH ALLER : samedi 5 novembre 2016, 12ème journée, Monaco 6-0 Nancy (25' Falcao, 30' Falcao (sp), 65' Mbappé, 87' Carrillo, 90' Fabinho (sp), 90'+2 Carrillo)

La clé du match : la pelouse synthétique

Comme Lorient précédemment, Nancy avait l'intention de se séparer de sa pelouse synthétique. Finalement, la décision a été reportée à la saison prochaine et l'ASNL joue donc une nouvelle saison, sa dernière, sur cette aire non-naturelle. La seule encore en place en Ligue 1. Les Monégasques n'ont pas eu l'occasion de s'y préparer et avec la fatigue, jouer sur une telle pelouse peut être problématique. Leonardo Jardim a anticipé le problème et a choisi de préserver Benjamin Mendy. Les Rouge et Blanc devront s'adapter, mais la pelouse synthétique devrait faciliter leur jeu en mouvement. Même si les Nancéens ont décroché six de leurs huit victoires à Marcel-Picot cette saison et ont gardé leur cage inviolée lors de leurs deux dernières réceptions.

La décla' : Joffrey Cuffaut

cuffaut« Je ne suis pas surpris par leur efficacité, car leurs attaquants font les bons choix et réalisent les gestes justes grâce à leurs qualités techniques. On les a déjà joués deux fois cette saison sur leur pelouse. On avait pris une belle claque en championnat (6-0), puis on a montré une réaction d'orgueil en demi-finale de la Coupe de la Ligue (1-0). Il faudra les ennuyer à nouveau. »

La stat'

Lors des dernières saisons, les rencontres entre Monaco et Nancy en Ligue 1 n'ont que peu souvent offert des duels équilibrés. En effet, sur les dix derniers matchs entre les deux équipes, seuls trois se sont terminés avec un but d'écart. Certains matchs ont même proposé des scores fleuves, notamment un 6-0 pour Monaco à l'aller, un 4-0 pour l'ASM en 2010, et un 4-0 pour Nancy en 2009.

L'info en plus

asnl cinquante ansDans sept ans, l'AS Monaco fêtera son centenaire. Fondé en 1924, le club azuréen est presque deux fois plus vieux que son rival nancéen. L'ASNL fête en ce mois de mais les cinquante ans du club. Pour l'occasion, le club a organisé une jolie fête le 8 mai prochain. Au Zénith de Nancy, les dirigeants ont décidé de fêter cette anniversaire en invitant cinq artistes, un pour représenter chaque décennie du club. Pour la première (1967-1977), Plastic Bertrand montera sur scène pour chanter ses plus grands tubes. Pour la seconde (1977-1987), place à Emile & Images et ses « Démons de minuit ». Ensuite, viendront Zouk Machine (1987-1997) et Fatal Bazooka (1997-2007). Avant de clôturer en beauté avec Christophe Maé (2007-2017). Toute la soirée sera présentée par Marc Toesca, le célèbre animateur du regretté TOP 50. En espérant que ce spectacle régalera les supporters lorrains. En tout cas, un peu plus que celui offert par les joueurs depuis le début de la saison.

L'historique en Ligue 1

histo nancy monaco

Les 5 derniers Nancy – Monaco en Ligue 1

07/11/2010 : Nancy 0-4 Monaco (Gavanon (csc), Malonga et Park x2)
15/08/2009 : Nancy 4-0 Monaco (Dia, André Luiz, Alo'o x2)
21/03/2009 : Nancy 0-1 Monaco (Park)
08/03/2008 : Nancy 2-0 Monaco (Modesto (csc) et Hadji)
05/08/2006 : Nancy 1-0 Monaco (Zerka)

Effectif

Nancy

Infirmerie : Vincent Muratori, Youssef Aït Bennasser

Monaco

Infirmerie : Benjamin Mendy (ischio-jambiers), Gabriel Boschilia (ligament croisé du genou droit)

A PROPOS DE L'AUTEUR: vincent petitpez

Journaliste sportif, Rédacteur à LiveTeam-ASM.COM

Laisser un commentaire