[Avant-match] AS Monaco FC – SM Caen

ASMSMC-AVANT-MATCH-2017-2018

Dans la tourmente, mais pas en crise, Monaco reçoit Caen pour enfin se relancer (samedi 17h). Les Monégasques cherchent de la confiance et la stabilité défensive. Face aux Normands, une nouvelle contre-performance laisserait la place à des doutes bien plus profonds. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

« Monaco n’aurait pas dû vendre tous ses joueurs. » « Monaco est devenu une équipe faible. » « Monaco va complètement rater sa saison. » A en écouter certains, observateurs ou supporters, il semblerait que l’ASM soit réellement passée de championne de France à équipe lambda en seulement trois semaines. Même si les temps sont compliqués, Monaco pointe toujours à la deuxième place de Ligue 1, et peut encore rêver d’une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. A condition d’un exploit évidemment.
En avançant de telles inepties, ces « connaisseurs » du football se refusent surtout à analyser le jeu monégasque, et à comprendre le pourquoi de cette mauvaise passe. En s’inclinant mardi soir face à Besiktas (1-2), les Rouge et Blanc ont enchaîné un quatrième match sans victoire toutes compétitions confondues (un nul et trois défaites). Une première depuis deux ans (quatre nuls de suite en octobre 2015). Les causes de cette mauvaise série sont multiples mais elles demeurent facilement identifiables. D’abord la défense. Celle-ci a encaissé neuf buts sur les quatre derniers matchs. Les défenseurs centraux semblent moins concernés et moins agressifs. Et les latéraux passent leur temps à attaquer, oubliant leur vocation première. Puis le milieu de terrain. La complémentarité n’apparait plus si évidente, et les milieux ont souvent tendance à combler les mêmes espaces. Devant, Radamel Falcao est, lui, toujours aussi efficace, avec treize buts en douze matchs sous le maillot rouge et blanc. Heureusement.
Face à Caen, Leonardo Jardim ne devrait pas faire de turn-over. Néanmoins, il réintégrera Rony Lopes au onze de départ. Le Portugais a, de loin, été le meilleur face au Besiktas, en seulement trente minutes de jeu. Rachid Ghezzal, toujours à l’écart pour des raisons personnelles, pourrait aussi revenir dans le groupe. Au milieu, Youri Tielemans, auteur d’une prestation catastrophique face aux Turcs, regagnera le banc. Sauf si Leonardo Jardim lui laisse une nouvelle chance. Après tout, la saison est encore longue.
Car malgré ses mauvais résultats passagers, l’ASM n’a encore dit adieu à aucune compétition. Surtout, les asémistes auront une semaine de travail complète après cette journée, puisque exemptés de seizièmes de finale de Coupe de la Ligue. En Ligue 1, ils réussissent un début de saison identique à celui de la saison passée après neuf journées. Mieux, ils occupent la seconde place du classement. Désormais, ce onze doit trouver des repères, des automatismes, et apprendre à viser le même objectif. Un travail que Leonardo Jardim n’avait presque pas eu à réaliser la saison dernière. Cette fois, il lui faudra être pédagogue et rassurant. Car le talent est là. Et en confiance, il pourrait faire beaucoup de dégâts. N’en déplaise aux pessimistes.

L’équipe probable : Subasic – Sidibé, Glik, Jemerson, Jorge – Rony Lopes, Moutinho, Fabinho, Lemar (ou Ghezzal) – Falcao, Baldé

L’adversaire : Stade Malherbe Caen Calvados Basse-Normandie

Sauvé pour un petit point la saison passée, Caen s’attend à revivre une saison compliquée. Les débuts ont confirmé les craintes. Battus lors des deux premières journées sur le même score (1-0) à Montpellier et face à Saint-Etienne, les Caennais se sont rapidement retrouvés dans la zone rouge. Mais Patrice Garande a su trouver les mots pour remobiliser ses troupes mi-aout. En quelques mots, ce que recherche actuellement Leonardo Jardim.
Sur les sept derniers matchs de championnat, Caen en a remporté cinq, ne concédant que deux défaites. Une première à Nantes (1-0), et une seconde le week-end face à Angers à domicile (0-2). Néanmoins, le SMC impose son style. Une équipe solide au milieu, combative derrière, et pragmatique devant.  Les Normands n’ont marqué que sept buts, suffisant pourtant pour se positionner à la huitième place de la Ligue 1, à deux points seulement du podium. En y regardant de plus près, Caen possède les mêmes statistiques que Nantes (sept buts marqués, six buts encaissés). Les deux équipes ne régalent pas dans le jeu, mais appliquent des consignes simples. Bien défendre et marquer une seule fois. Résultat, l’une est cinquième, l’autre huitième.
Malgré son peu de buts inscrits, Caen mise sur un goleador. Ivan Santini a en effet déjà claqué trois fois en Ligue 1. Absent contre Angers à cause d’une douleur au genou, il sera de retour au stade Louis-II. La saison dernière, le Croate avait totalisé quinze réalisations en championnat. Il accompagne Ronny Rodelin à la pointe de l’attaque. Les deux hommes sont soutenus par des ailiers percutants, et par un milieu solide. Ce dernier voit l’éclosion d’un certain Youssef Aït Bennasser, ancien nancéen et surtout prêté par l’AS Monaco. Contrairement à la saison dernière, l’international marocain pourra jouer face à l’ASM. Au final, le parallèle entre les deux clubs reste troublant. Si Monaco souhaite récupérer de l’allant, c’est à Caen que se trouvent les solutions.

L’équipe probable : Vercoutre – Guilbert, Genevois, Da Silva, Mbengue – Bazile (ou Kouakou), Aït Bennasser, Féret, Repas – Santini, Rodelin

La clé du match : la défense

Pour retrouver confiance rapidement, une équipe a souvent besoin de s’appuyer sur une solide base défensive. Monaco a perdu la sienne depuis quelques semaines. Les Rouge et Blanc ont encaissé neuf buts sur leurs quatre derniers matchs. Au total, ils en ont pris vingt en douze matchs toutes compétitions confondues. La faute à un axe fébrile, et des couloirs désertés. Face à Caen, l’ASM défiera une équipe qui a construit ses succès sur sa défense. Peut-être une source d’inspiration.

La décla’ : Youssef Aït Bennasser

BennasserAït« J’ai envie de montrer à mon club que, plus tard peut-être, je pourrai m’imposer là-bas pour pouvoir jouer. C’est sûr que c’est une motivation. J’ai envie de montrer ce que je sais faire. […] Mon objectif quand j’ai choisi d’être prêté, c’était de pouvoir gagner du temps de jeu et d’aller dans un club qui a un vrai projet. […] C’est sûr que je préfère jouer trente-cinq matchs au Stade Malherbe que jouer dix matchs à l’AS Monaco. »

La stat

Cette rencontre ressemble à la bonne pour se relancer du côté monégasque. Ressemble seulement. En Ligue 1, Caen n’a jamais réussi à s’imposer en Principauté. Les Normands se sont inclinés à neuf reprises, et ont décroché six matchs nuls. Mais malgré ces statistiques, Caen peut se targuer de n’avoir perdu qu’une seule fois lors de ses six derniers déplacements à Monaco en Ligue 1 (cinq nuls).

L’info en plus

dmitry_rybolovlevDepuis deux ans maintenant, Dmitri Rybolovlev accuse M. Yves Bouvier, marchand d’art, de l’avoir arnaqué. Le Président russe de l’AS Monaco a déposé plainte pour escroquerie. Il accuse le Suisse de lui avoir vendu des œuvres à des prix nettement supérieurs au marché. Mais depuis quelques mois, c’est lui qui se retrouve dans la tourmente. Après les révélations du Monde sur sa prétendue corruption envers le Ministre de la justice monégasque, il  a été inculpé ce jeudi pour « atteinte à la vie privée » à la suite d’une plainte de Mme Tania Rappo. La Bulgare reproche à M. Rybolovlev de l’avoir enregistrée à son insu via son avocate Maitre Bersheda, afin d’obtenir des preuves contre M. Bouvier. Néanmoins, cette inculpation ne ressemble en rien à ce que l’on connaît sur le sol français. Le milliardaire russe sera entendu à une date ultérieure et rien ne dit encore qu’il sera jugé coupable. L’affaire sera longue mais les joueurs monégasques sont bien loin de tout cela. Difficile de penser qu’ils puissent être perturbés par ces informations. Même si la série en cours pourrait prouver le contraire.

Les 5 derniers Monaco – Caen en Ligue 1

21/12/2016 : Monaco 2-1 Caen (Falcao et Bakayoko pour Monaco, Bazile pour Caen)
02/12/2015 : Monaco 1-1 Caen (Carrillo pour Monaco, Rodelin pour Caen)
22/11/2014 : Monaco 2-2 Caen (Imorou (csc) et Moutinho pour Monaco, Koita et Kondogbia (csc) pour Caen)
26/02/2011 : Monaco 2-2 Caen (Park x2 pour Monaco, El-Arabi et Mollo pour Caen)
23/08/2008 : Monaco 1-1 Caen (Nimani pour Monaco, Leko (csc) pour Caen)

Effectif

Monaco

Infirmerie : Pierre Nguida (reprise), Loïc Badiashile (reprise), Julien Serrano (cheville)
Incertains : Guido Carrillo, Stevan Jovetic

Caen

Infirmerie : Vincent Bessat (mollet)

 

 

A PROPOS DE L'AUTEUR: vincent petitpez

Journaliste sportif, Rédacteur à LiveTeam-ASM.COM

Laisser un commentaire