[Avant-match] AS Monaco FC – FC Metz

ASMFCM-AVANTMATCH-2016-2017

A dix jours de son déplacement à City, Monaco continue d'enchaîner en Ligue 1. Au moment de recevoir Metz (samedi à 20h), les asémistes auront peut-être le PSG sur leurs talons. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Conscient de la densité de son calendrier, Monaco a accueilli cette victoire dans la douleur à Montpellier avec beaucoup de soulagement. Largement bousculés en deuxième période, les Monégasques ont tenu le résultat pour décrocher trois points très importants. Derrière, le Paris Saint-Germain a failli chuter face à Lille et Nice a bataillé pour s'imposer contre Saint-Étienne. Ce succès à la Mosson ressemble à une victoire de champion. Capables de faire la différence en première période, les Rouge et Blancs ont ensuite fait le dos rond. Un match qu'ils n'auraient sûrement pas gagné il y a quelques saisons. Seul point noir : les blessures de Valère Germain et Djibril Sidibé. Les examens n'ont rien révélé de grave. Les deux joueurs seront laissés au repos contre Metz et présents pour les déplacements à Bastia et Manchester City.
Après les trois rencontres au sommet (Marseille, PSG et Nice), l'ASM savait que les trois matchs avant celui de Ligue des Champions demeuraient d'une extrême importance. La venue de Metz peut paraître simple à la vue du match aller. Mais les Monégasques commencent à être attendus, fatigués également. Pas question de gérer ses efforts. La récupération se fait entre les matchs, grâce à des entraînements allégés et où le ballon est omniprésent. Monaco ressemble de plus en plus à une équipe de NBA. Rodée, elle enchaîne les matchs avec quelques séances tactiques au milieu. Tout ça, avant les play-offs de fin de saison.
Désormais sur dix matchs sans défaite toutes compétitions confondues (sept victoires et trois nuls), l'ASM retrouve son hégémonie. A domicile, il surfe sur une série de cinq victoires de suite, conclut par trois clean-sheets. Enfin, les asémistes restent sur dix-huit matchs de Ligue 1 avec au moins un but marqué, meilleure série en cours. Au stade Louis-II, celle-ci monte jusqu'à vingt-neuf rencontres, avec deux buts marqués au moins lors de quatorze des quinze derniers matchs.
Pour la première fois depuis bien longtemps, Leonardo Jardim va devoir composer avec une infirmerie bien remplie. Guido Carrillo souffre toujours des adducteurs et Nabil Dirar des côtes. Les deux hommes ont été rejoints par Valère Germain et Djibril Sidibé pour quelques jours. Andrea Raggi pourrait, lui, être remis de son infection ORL. Enfin, expulsé à Montpellier, Jemerson est suspendu. Almamy Touré sera donc titulaire à droite, et Raggi ou Diallo devrait accompagner Glik dans l'axe. L'occasion de tester une charnière en vue de la rencontre à Manchester. Benjamin Mendy enchaînera à gauche puisque Jorge, la nouvelle recrue brésilienne, n'est pas prête à débuter. Au milieu, Moutinho pourrait conserver sa place de titulaire, alors que Lemar pourrait souffler. Devant, Mbappé accompagnera Falcao, avec toujours le jeune Irvin Cardona sur le banc. Le Colombien a fête ses trente-et-uns ans ce vendredi, lui qui a marqué vingt buts en vingt-cinq matchs cette saison. A l'arrivée, ces quelques blessures permettent surtout à Leonardo Jardim de garder tout son groupe concerné et ainsi éviter certaines rancœurs. Finalement, tout semble sourire aux Monégasques, même dans le malheur.

L'équipe probable : Subasic – Touré, Diallo (ou Raggi), Glik, Mendy (ou Jorge) – Bernardo Silva, Fabinho, Moutinho (ou Bakayoko), Boschilia (ou Lemar) – Mbappé, Falcao

L'adversaire : Football Club de Metz

Malgré un retrait de deux points au classement à cause du jet de pétards sur Anthony Lopes, le portier lyonnais, Metz continue de croire en son maintien et espère enchaîner une deuxième saison de suite en L1. Les Messins sont actuellement douzièmes avec trois points d'avance sur Angers, barragiste, et cinq sur Bastia, premier relégable. Le tout avec un match en moins, puisque la rencontre face à Lyon sera rejouée à une date ultérieure.
Le FCM a traversé une période délicate entre fin novembre et début janvier. Mais le mercato hivernale a changé beaucoup de choses. En effet, les Lorrains ont rapatrié une vieille connaissance de la Ligue 1, Cheikh Diabaté. Prêté pour six mois par le club turc d'Osmanlispor, le Malien a déjà marqué trois buts en quatre apparitions avec Metz, dont un lors de la dernière victoire face à Dijon. Grâce à lui, Metz possède le cinquième bilan de la phase retour. L'ancien bordelais a même relégué Mevlut Erdinç sur le banc lors des derniers matchs. Le Turc n'a plus marqué depuis septembre (six buts).
Les hommes de Philippe Hinschberger ont parfaitement géré leurs deux derniers matchs à domicile. Ils ont d'abord dominé Marseille sur un subtile coup franc de Yann Jouffre, avant de s'imposer 2 buts à 1 contre Dijon, un concurrent direct pour le maintien. Ce déplacement à Monaco s'annonce comme un bonus, quelques jours avant de recevoir Nantes dans un nouveau match au couteau. Huitième au classement extérieur, les Grenats étaient tout de même parvenus à prendre un point sur la pelouse de Nice mi-janvier (0-0). Une performance remarquée qu'ils espèrent réitérer à quelques kilomètres de là, en Principauté.
Avec un effectif jeune, Hinschberger tente de trouver de l'expérience en Cheikh Diabaté. La recrue hivernale oriente le jeu et l'ancien technicien de Laval trouve en lui un parfait point de fixation en phase offensive. Renaud Cohade s'occupe d'organiser le milieu et distribue des bons ballons. L'ancien valenciennois compte quatre passes en Ligue 1. Enfin, Milan Bisevac a purgé sa suspension de quatre matchs et a retrouvé la défense lorraine au côté de Guido Milan ou de Simon Falette. L'ancien lyonnais ne sera pas de trop au moment d'affronter l'ASM. A l'aller, Metz avait encaissé sept buts sur sa pelouse pour ce qui reste sa plus large défaite en Ligue 1 cette saison. L'orgueil pourrait donc être le moteur du FCM ce samedi soir sur la pelouse du Louis-II.

L'équipe probable : Didillon – Ivan, Bisevac, Falette, Milan, Assou-Ekotto – Philipps, Doukouré – Jouffre, Cohade – Diabaté

MATCH ALLER : Samedi 1er octobre, 8ème journée, Metz 0-7 Monaco (7' Lemar, 23' Germain, 39' Bernardo Silva, 68' Fabinho (sp), 72' Carrillo, 83' Carrillo, 89' Boschilia)

La clé du match : le respect de l'adversaire

Les Messins n'ont sûrement pas oublié la dérouillé reçue à domicile début octobre face à Monaco (0-7). Touchés dans leur orgueil, ils vont tenter de réagir sur la pelouse du Louis-II. Malgré quelques succès fleuves, Leonardo Jardim n'oublie pas de transmettre à ses joueurs le respect de l'adversaire : "Metz n'aura pas le même visage qu'à l'aller. Il faudra faire attention." La victoire de l'aller était un autre match. Celui de samedi ne lui ressemblera pas. Metz n'aura pas le même visage et jouer ce match en repensant au match aller serait une véritable erreur. Chaque match possède sa vérité. Monaco en a eu la preuve cette semaine sur la pelouse de Montpellier.

La décla' : Luc Sonor

sonor« Mon cœur est partagé, et je l'ai dit, les Messins peuvent venir prendre un point. Mais, de l'autre côté, Monaco possède un tel potentiel. La lutte pour le titre commence à faire rage, alors les hommes de Jardim ne peuvent se permettre de laisser filer des unités à domicile. J'adore Philippe Hinschberger et tous les Messins, mais vous comprendrez que j'opte pour une certaine logique : un succès de Monaco. »

La stat'

Homme fort de Metz depuis son arrivée cet hiver, Cheikh Diabaté n'en reste pas moins en difficultés face à l'AS Monaco. En cinq rencontres disputées face aux asémistes, le Malien n'a jamais réussi à marquer le moins but. Que ce soit en Ligue 1, ou en Coupe de la Ligue. A chaque fois, il portait le maillot au scapulaire des Girondins. Pour vaincre le mauvais sort, Diabaté devra réaliser un exploit, puisque Metz n'a plus marqué au stade Louis-II en Ligue 1 depuis quinze ans (avril 2002).

L'info en plus

Crédit Photo / AS Monaco
Crédit Photo / AS Monaco

Face à Montpellier, Leonardo Jardim a dirigé son centième match de Ligue 1 sur le banc de l'AS Monaco. Le technicien portugais est donc entré dans le cercle très prisé des coachs asémistes avec un tel bilan. Ils sont désormais huit à avoir coaché l'ASM à cents reprises dans l'élite. Arsène Wenger demeure bien sûr le numéro un avec 274 matchs de première division. Arrivé à l'été 2014 en remplacement de Claudio Ranieri, Leonardo Jardim a cristallisé les critiques avant d'imposer petit à petit sa vison du football et de gagner en crédibilité grâce à ses résultats. D'abord avec un quart de finale de Ligue des Champions, puis grâce à une saison 2016/2017 parfaite en tout point. Son bilan en Ligue 1 présente 54 victoires, 29 matchs nuls et 17 défaites. Le Portugais remporte donc plus de 50% de ses matchs dans l'élite du football français. Cette saison, il a même fait grimper ce ratio à 71%. Il pourrait décrocher un record s'il conserve ce ratio jusqu'à la fin de la saison. Loué pour ses qualités de formateur, Leonardo Jardim est de plus en plus apprécié sur le Rocher. En mai 2015, il a prolongé son contrat jusqu'en juin 2019 avec l'AS Monaco.

L'historique en Ligue 1

histo monaco metz

Les 5 derniers Monaco – Metz en Ligue 1

16/05/2015 : Monaco 2-0 Metz (Bernardo Silva et Germain)
15/08/2007 : Monaco 2-0 Metz (Modesto et Piquionne)
15/10/2005 : Monaco 3-0 Metz (Gigliotti, Zikos et Meriem)
05/03/2005 : Monaco 0-0 Metz
31/08/2003 : Monaco 1-0 Metz (Squillaci)

Effectif

Monaco

Infirmerie : Guido Carrillo (adducteurs), Valère Germain (mollet), Djibril Sidibé (adducteurs), Andrea Raggi (ORL), Nabil Dirar (côtes)
Suspendu : Jemerson

Metz

Infirmerie : Kévin Lejeune, Vincent Thill, Vahid Selimovic
CAN : George Mandjeck

A PROPOS DE L'AUTEUR: vincent petitpez

Journaliste sportif, Rédacteur à LiveTeam-ASM.COM

Laisser un commentaire