[Avant-match] AS Monaco FC – Besiktas JK

ASMBES-AVANT-MATCH-2017-2018

Battu par Lyon vendredi soir, Monaco voit se profiler un match décisif en Ligue des Champions face à Besiktas (mardi 20h45). Leonardo Jardim compte sur certains retours pour éviter de compromettre presque définitivement la qualification. Présentation.

La forme des Rouge et Blanc

Leonardo Jardim n'a que très rarement connu de telles séries. Après une nouvelle défaite à Lyon vendredi soir, dans les derniers instants, Monaco vient d'enchaîner trois matchs sans succès (deux nuls et une défaite). Une première depuis mars 2016 (trois nuls en Ligue 1). L'inquiétude s’immisce petit à petit sur le Rocher. Et le match face à Besiktas pourrait servir à se remettre dans le droit chemin.
Mais pas seulement. Monaco a besoin de l'emporter pour rester en vie en Ligue des Champions. Après un nul à Leipzig et une défaite face à Porto à domicile, l'ASM pointe à la dernière place de son groupe. Pour espérer encore rejoindre les huitièmes de finale, la victoire est impérative, mais elle devra s'accompagner d'un résultat en Turquie dans quinze jours.
Pour décrocher ce succès, Leonardo Jardim peut compter sur les retours de Radamel Falcao et Fabinho. Le technicien portugais réintégrera également Djibril Sidibé en défense, mais à gauche. Devant, Keita Baldé devrait accompagner « El Tigre », puisque Guido Carrillo et Stevan Jovetic pointent à l'infirmerie. Rachid Ghezzal reste, lui, hors du groupe.
Sur la scène européenne, les asémistes cherchent aussi à se rappeler leur dernière victoire. Elle date de mi-avril 2017 face au Borussia Dortmund (3-1). Depuis, l'ASM reste sur quatre matchs sans victoire en Ligue des Champions, dont trois défaites. A domicile, Monaco a perdu ses deux derniers matchs de C1. Surtout, sur ses quatre derniers matchs, le club du Rocher n'a marqué que deux fois. Radamel Falcao, absent à Lyon, aura donc une légère pression sur les épaules. Le Colombien a l'habitude d'être présent dans les grands matchs depuis un peu plus d'un an. Celui de mardi y ressemble.

L'équipe probable : Subasic – Touré, Glik, Jemerson, Sidibé – Rony Lopes, Moutinho, Fabinho, Lemar – Baldé, Falcao

L'adversaire : Besiktas Jimnastik Kulübü

Monaco n'est pas seul à connaître une mauvaise passe. Premier du groupe de Ligue des Champions avec deux succès, à Porto et face à Leipzig, Besiktas connaît de grandes difficultés en championnat. Les Turcs, champion en titre, restent sur trois matchs sans victoire en SüperLig. Battus par le Fenerbahçe et tenus en échec par Trabzonspor, ils se sont inclinés ce week-end sur la pelouse de Genclerbirligi, deux buts à un. Les Aigles Noirs pointent au sixième rang du classement, à déjà huit points du leader Galatasaray.
Mais le Besiktas du championnat n'a pas grand chose à voir avec le Besiktas de Ligue des Champions. Les Turcs ont été impressionnants au Portugal lors de la première journée. Et ils n'ont pas souffert pour écarter Leipzig avant la trêve. Quart de finaliste de la dernière Ligue Europa, le BJK rêve désormais d'un premier huitième de finale depuis 1987. Logique, puisque le club stambouliote n'a plus joué la C1 depuis six saisons.
Pour réussir cette performance, le Besiktas s'appuie sur des joueurs de talents, mais peut-être trop âgés ou sous-côtés par les grands écuries européennes. L'attaque des Turcs est emmenée par Alvaro Negredo, l'ancien de Manchester City, Ryan Babel, expulsé ce week-end, Ricardo Quaresma ou encore Talisca. Le Brésilien a déjà marqué face à Monaco. C'était avec le Benfica lors de la saison 2014/2015 et Monaco s'était incliné 1-0 à Lisbonne. En défense, Pepe est arrivé cet été en provenance du Real Madrid. Il forme une charnière solide aux côtés du Serbe Dusko Todic, avec un certain Gary Medel sur un côté. Le Chilien est un roc, et a rejoint le club cet été après un passage à l'Inter.
Le onze de mardi soir sera concocté par Senol Günes, le sorcier turc. Au club depuis 2015, il a remporté les deux derniers championnats. Mais son principal fait d'armes date de 2002. A l'époque, il avait emmené la Turquie à la troisième place de la Coupe du monde. Cette fois, il visera mieux que la troisième place avec le Besiktas. Une victoire à Monaco enverrait quasiment les Turcs en huitième de finale.

L'équipe probable : Fabri – Medel, Pepe, Tosic, Erkin – Hutchinson, Ozyakup – Quaresma, Talisca, Babel, Tosun

La clé du match : les ailes

Depuis le départ de Bernardo Silva, Monaco peine à trouver de la stabilité et de la percussion sur les ailes. La faute à des couloirs moins bien animés qu'à l'époque de Benjamin Mendy. Néanmoins, Rony Lopes enchaîne les bonnes performances, et attend désormais de retrouver un Thomas Lemar à son niveau pour déstabiliser les défenses adverses. Les latéraux monégasques devront rester vigilants car les Turcs du Besiktas possèdent des feu-follets sur les côtés. Ricardo Quaresma n'a plus ses jambes de vingt ans, mais fait encore des différences. Tout comme Ryan Babel sur l'autre aile. Alors, l'aile ou la cuisse ? Celle de Falcao à la dernière minute suffirait à ravir les Monégasques.

La décla' : Senol Günes

gunes« Malgré les résultats difficiles en Championnat, notre philosophie reste de faire du beau jeu et d'obtenir des résultats. Quand on perd, on est tristes. Quand on gagne, on est heureux, tous ensemble. Mes joueurs donnent le maximum, il n'y a aucune raison de paniquer à cause des résultats actuels. Ils réagiront positivement demain soir. »

La stat'

Monaco n'a disputé que huit matchs officiels face à des clubs turcs. Tous face à Galatasaray ou à Fenerbahçe. A domicile, les Rouge et Blanc comptent trois victoires et une défaite face aux Turcs. Cette dernière remonte à 1989 en quart de finale de la C1. Surtout, l'ASM a marqué dix buts sur ses quatre matchs à domicile face aux clubs stambouliotes. Le dernier match entre Monaco et un club turc est tout récent. Cet été, les hommes de Leonardo Jardim avaient concédé le nul un but partout en amical face à Fenerbahçe.

Effectif

Monaco

Infirmerie : Guido Carrillo (traumatisme pied droit), Stevan Jovetic (reprise)
Non-convoqué : Rachid Ghezzal

A PROPOS DE L'AUTEUR: vincent petitpez

Journaliste sportif, Rédacteur à LiveTeam-ASM.COM

Laisser un commentaire