[Un Homme dans le match] Anthony Martial

Homme-dans-le-match

Au fil de cette nouvelle rubrique, vous découvrirez en détail l'impact d'un homme dans le match de la veille. Statistiques, temps forts, analyses, critiques constructives ... Sa prestation sera passée au peigne fin par nos équipes !

Pour ce premier numéro c'est Anthony Martial qui sera Un Homme dans le Match !

En effet, le jeune titulaire, qui a vu une jolie concurrence arriver cet été, va devoir batailler ferme pour conserver sa place. Après avoir mis Berbatov sur le banc la saison passée, conservera-t-il sa place tout au long de la saison ? Retour sur son match contre Bern !

Son positionnement

Pour situer un peu son rôle sur le terrain, Anthony se trouve seul en pointe dans un 4-2-3-1, avec à ses côtés Cavaleiro et Dirar pour distribuer les centres, et Moutinho en n°10 juste derrière lui. Comme à aller, le match commence timidement. Monaco devant gérer son résultat tandis que les Suisses espèrent à un exploit, ceux-ci sont donc d'avantage entreprenant dans le secteur offensif.

Une première mi-temps prometteuse

Durant les dix premières minutes, Martial n'a pas grand chose à se mettre sous le pied. Il touche quelques ballons, trop près de la ligne médiane pour lui permettre d'être dangereux. Notons tout de même qu'en ce qui concerne le pressing, il ne se ménage pas.
Généralement sur la même ligne que Moutinho, dès que le n°4 Suisse a le ballon, il n'hésite pas à accélérer pour aller au plus près de lui, pour gêner la relance, geste qui nous permettra de récupérer quelques ballons. Nul doute que cela est une consigne de Leonardo Jardim puisqu'il n'accélère uniquement quand c'est ce fameux n°4 qui a le ballon. Une preuve de sa rigueur tactique et du respect des consignes !

Il aura fallu attendre la 11è minute pour voir le jeune buteur devenir dangereux pour la première fois. Balle au pied, il se retrouve en 1vs1 face à un défenseur, situation qu'il aime particulièrement. Petit crochet, frappe enchaînée, mais celle-ci est contrée et finira en corner, le premier de la rencontre.

Les minutes qui vont suivre deviennent plus intéressantes, le jeu Monégasque gagnant en fluidité vers l'avant, soit à coup d'action en une touche de balle, soit notamment par des jolies combinaisons avec son ailier droit, Ivan Cavaleiro avec qui on voit une entente technique. C'est logiquement qu'Anthony touche de plus en plus de ballons, et c'est intéressant de remarquer qu'il n'en perd que très peu quand il est bien entouré.

À savoir :
Au cours du match, il a reçu au total 23 ballons, pour seulement 7 perdus.

Il faut dire qu'il sait assez bien protéger son ballon dos au but, et qu'il a une capacité d'élimination assez remarquable quand il se retrouve face à un ou deux défenseurs. La preuve notamment avec cette action à la 24è ou, d'un bon ballon reçu de la part de Cavaleiro sur le côté droit, il arrive à éliminer deux défenseurs adverses avant de se faire faucher aux abords de la surface. Premier CF dangereux, et premier jaune du match ! Après le premier corner il arrivera encore à créer une occasion dangereuse pour son équipe.

Ses points forts

Ce qui fait la force de ce jeune joueur, c'est sa polyvalence. Il adore les ballons en profondeur de part sa vitesse, qu'il arrive très bien à exploiter, mais également, quand il reçoit le ballon dans les pieds. Comme dit précédemment, sa capacité d'élimination lui permet de créer des brèches, comme ce fut encore le cas, peu avant la mi-temps, (39)' dans un premier temps où il fait un super déboulé avant d'être stoppé de justesse par le défenseur adverse et d'obtenir un corner. Ou bien encore, juste avant la MT, où, il parvient à éliminer les 4 défenseurs qui l'entoure, avant de tomber dans la surface, sans penalty -justifié-.

Cette première MT nous a donc permis de voir Martial, dans ce registre qu'il aime, de vitesse, d'échange rapide, de provocation et d'élimination. Il a touché beaucoup de ballons, sans concrétiser pour autant, puis qu’à l'issue de ces 45mn il n'a à son actif qu'une frappe non cadrée et une frappe contrée.
Trop peu pour un buteur?

Moins en vue mais buteur en seconde période !

La seconde MT s'avère "plus calme" pour lui. Durant le premier 1/4h, il ne touche que peu de ballons, se retrouve hors-jeu à deux reprises alors qu'il avait l'occasion de se présenter en un contre un ou de déborder.

À savoir :
Durant ces 70' de jeu, il aura été hors-jeu à 3 reprises et aura donné 2 passes un peu retard pour ses coéquipiers.

Il faudra attendre la 67è minute pour le voir dangereux, et de belle manière ! Après un bon débordement Dirar tente une balle piquée au second poteau, le but étant vide, Martial tente un geste de grande classe, à savoir : un retourné acrobatique ! Le ballon passe de peu à côté du poteau droit. De part le score à ce moment là (2-0) on ne peut pas lui en vouloir de nous donner du spectacle et de se faire plaisir.

Le but

Deux minutes après, il est enfin récompensé ! Sur une action côté droit entre Moutinho et Raggi, ce dernier adresse un centre parfait à ras de terre dans la surface. Anthony vient couper pour le 3-0 ! Tout sourire, ce but est mérité quand on voit son application tout au long du match.

Il sortira la minute d'après par Guido Carrillo, acclamé par un Louis II ravi de la soirée.

Analyse globale

Ce que l'on peut retenir du match d'Anthony Martial, c'est qu'il est explosif et qu'il participe énormément au jeu offensif (à l'instar d'un Berbatov, par exemple). Percussion, dribbles, vitesse, c'est bel et bien un attaquant qui va vite devenir complet et faire veiller les défenses adverses, à l'image du n°4 suisse, sorti à la MT.
Que ce soit dans l'axe, où il reçoit généralement les ballons en profondeur, ou bien sur le côté droit, où le ballon lui arrive dans les pieds, il adore fixer, crocheter et accélérer voir frapper (comme un certain Titi Henry à une époque..) ce qui déstabilise les défenses.
Ce qu'on peut éventuellement lui reprocher ?
Un manque de vivacité par moment (à deux reprises sur le match), une protection du ballon parfois  insuffisante, mais surtout (selon moi) de ne pas assez frapper. Sur ce match il a eu tendance à vouloir toujours éliminer son/ses vis-à-vis avant de prendre sa chance, alors qu'il devrait par moment tout simplement oser, ce qui fait l'instinct du tueur.

  • Quelques stats

    Ballons reçus : 23
    Ballons perdus : 7
    % Passes réussis : 81
    Fautes subies : 2
    Hors-Jeu : 3
    Tir Cadré : 1
    But : 1

A PROPOS DE L'AUTEUR: Martin Roossens

Membre de l’équipe de rédaction LiveTeamASM.COM

Laisser un commentaire