[ASMMHSC] L.Jardim: « Je leur ai dit que rien n’était fini »

l'équipe

L’AS Monaco reçoit le Montpellier Hérault Sport Club pour la compte de la 8ème journée de Ligue 1 au Stade Louis II vendredi soir. Au lendemain d’une claque historique reçu par le FC Porto en Champion’s League (0-3), l’entraîneur de l’AS Monaco, Leonardo Jardim se présente face à la presse.

Leonardo Jardim: (Entraîneur de l’AS Monaco) C’était un discours normal de lendemain de match. On a l’habitude de parler un peu de ce qui a marché et n’a pas marché. Là, on a davantage discuté au sujet de ce qui a été négatif. Notre intensité de jeu, notre impact, la capacité aux duels : ça, c’est obligatoire en Champion’s League. Je leur ai aussi dit que rien n’était fini : il reste quatre matches. On a besoin de vite oublier cette défaite car on a un match important de Championnat face à Montpellier .

« D’habitude, on a une bonne création et c’est ça qu’on travaille »

En Champion’s League, on joue contre les meilleures équipes et on a besoin de rester à un haut niveau d’intensité, de concentration et de qualité. Si on est bas, on donne l’avantage à l’adversaire. D’habitude, on a une bonne création et c’est ça qu’on travaille.

« On n’était pas la meilleure équipe et on n’est pas devenu la pire »

Avant ce match, on était pas la meilleure équipe et on n’est pas devenu la pire. Les buts ont donné un avantage à Porto qui, après, a fermé les espaces et joué en contre-attaque. On a été plus en difficulté, alors : ce sont des choses visibles. C’est comme ça que c’est passé. L’important est d’être toujours plus actif et intense pour ne pas donner l’avantage à l’adversaire. On n’a pas de joueur en capacité de nous donner ce que nous apportaient la saison passée Bernardo Silva et Kylian Mbappé. Ou peut-être que je l’ai, mais qu’il n’est pas en forme maintenant. On ne peut pas seulement utiliser le collectif pour gagner, on a aussi besoin de choses individuelles, plus créatives.

« On a pas perdu le match à cause du deuxième attaquant, mais car on a fait beaucoup d’erreurs défensives »

En Champion’s League, si tu n’as pas la capacité d’attaquer la profondeur, c’est difficile de jouer, sauf si tu joues avec un bloc bas et que tu évolues en contre-attaque. Si tu joues dans les pieds, c’est facile pour l’adversaire de presser. On a pas perdu le match à cause du deuxième attaquant, mais car on a fait beaucoup d’erreurs défensives, le couloir gauche n’a pas marché, on a perdu beaucoup de duels, on a manqué d’intensité, la construction était basse. C’est une défaite collective, l’équipe n’était pas à un bon niveau.

« Peut-être que s’il n’avait pas joué, on serait en train de débattre du contraire »

Thomas Lemar c’était bien pour soixante minutes, plus, non. C’est comme ça, c’est un joueur qui nous apporte un peu d’expérience aussi, il a l’habitude de jouer avec nous, il voulait déjà faire quelque chose à Lille, où il a joué dix-quinze minutes. Pour ces raisons, c’était un choix normal. Peut-être que s’il n’avait pas joué, on serait en train de débattre du contraire. Le foot, c’est toujours comme ça. »

 

Crédit Photo: l’équipe

A PROPOS DE L'AUTEUR: Philippe G.

Rédacteur de LiveTeam-ASM et supporter de l'AS Monaco FC depuis 1993

Laisser un commentaire