[ASMFCP] Impuissant, Monaco sombre contre Porto

ASMFCP-RESUME-2017-2018

Monaco s’est incliné face au FC Porto (0-3) lors de la deuxième journée de la Ligue des Champions. Les Rouge et Blanc sont déjà dos au mur avant la double confrontation face à Besiktas, leader du groupe G. 

Le match :

Défaits lors de leur premier match de Ligue des Champions, les joueurs du FC Porto ont entamé timidement la rencontre, laissant Monaco faire le jeu. Les attaquants monégasques en ont profité pour se créer les meilleures occasions, par Falcao d’abord, puis Diakhaby, mais sans inquiéter véritablement Casillas. Trente minutes plus tard, le jeu s’est enfin débridé et contre le cours du jeu, ce sont les Portugais qui on trouvé la solution. Malgré une double parade héroïque de Benaglio, Aboubakar récupère le ballon et ouvre la marque pour les visiteurs. En possession du ballon, Monaco n’a pas réussi à mettre en danger Casillas et a même concédé l’ouverture du score, 0-1 à la pause.

Obligés de réagir, les Monégasques ont essayé de se projeter sur le but de Casillas en ce début de seconde période. A découvert, les hommes de Jardim se sont exposés aux contres portugais, amenant corners à volonté et situations dangereuses. Et c’est logiquement en contre qu’Aboubakar est venu inscrire un doublé. A deux contre deux, l’ancien lorientais est parfaitement servi après une ouverture parfaite de Brahimi, lancé il n’a plus qu’à pousser dans le but de Benaglio. La chance n’étant pas côté monégasque, sur l’action suivante Falcao voit sa reprise échouer sur la barre. Ce sont mêmes les visiteurs qui vont enfoncer le clou en fin de match grâce à Layun. Face au bloc portugais, Monaco n’aura jamais trouvé la solution et s’est fait punir sévèrement. Score final 0-3.

Les buts :

31′ Vincent Aboubakar (0-1)

69′ Vincent Aboubakar (0-2)

89′ Miguel Layun (0-3)

Les + :

– Rachid Ghezzal : Titulaire depuis peu, l’international algérien a encore prouvé qu’il pouvait apporter beaucoup à son équipe. Sa vision du jeu est bonne, ses choix aussi et il semble bien s’entendre avec Sidibé, mais aussi Falcao qu’il recherche constamment.

– Diego Benaglio : S’il y en a un qui assure parfaitement l’interim, c’est lui. Encore une fois le Suisse a été très rassurant ce soir. Il encaisse trois buts, sur lesquels il est abandonné par sa défense. On retiendra sa double parade héroïque -en vain- sur le premier et ses arrêts -en vain- en fin de match. Cruel.

Les – :

– Leonardo Jardim : S’il faut prendre en compte que certains joueurs ne sont pas prêts physiquement, les choix du technicien portugais sont très discutables ce soir. Les titularisations de Diakhaby et Lemar, hors de forme, pour finalement les faire sortir tous les deux sont difficiles à comprendre. Surtout pour les remplacer par Carrillo et Lopes.

– Adama Diakhaby : Préféré à Jovetić, l’international espoir n’a pas réussi à se mettre à la hauteur de la Ligue des Champions. Généreux, mais surtout imprécis et maladroit, il a manqué deux belles opportunités en première période. Remplacé par Carrillo à la mi-temps.

– Thomas Lemar : De retour de blessure le milieu gauche attitré de l’ASM n’avait pas l’air dans son assiette. Physiquement pas en forme, il a eu beaucoup de mal à prendre le meilleur sur les défenseurs portugais et n’a pas apporté grand chose offensivement.

A PROPOS DE L'AUTEUR: Pierre Caron

@PierreCaron31

Laisser un commentaire