[ASMDFCO] La zone mixte AS Monaco – Dijon FCO

zone mixte lt

Sérieux et solide défensivement, l'AS Monaco s'est imposé face à Dijon au Stade Louis II (4-0) pour le compte de la 26ème journée de Ligue 1 Conforama. Après la rencontre certains joueurs se sont présentés en zone mixte.

Kamil Glik: (Défenseur de l'AS Monaco) "C'est l'un des plus beaux buts avec le match de Leverkusen la saison dernière en Champion's League. Quand on a commencé, il y avait des nouveaux. On regarde notre parcours et on ne pense pas aux autres. Marseille et Lyon sont deux bonnes équipes."

Andrea Raggi: (Défenseur de l"AS Monaco) "Il y a quatre semaines, c'est nous qui avions la pression. Cette fois, c'est Lyon et Marseille, a commenté l’Italien. On a un petit avantage mais il faut rester concentré jusqu'à la fin. On va lutter pour la deuxième place jusqu'au bout. La différence de buts est aussi importante, même les petits détails sont importants dans le foot d'aujourd'hui. En plus, le championnat est magnifique cette saison. Paris, c'est Paris... Mais pour la deuxième et la troisième place, c'est la guerre."

Cédric Yambere: (Défenseur de Dijon) "On arrive à tenir en début de match puis ils marquent sur leur première occasion. Ce sont des petites erreurs qu'on paie cash. Ça fait beaucoup. A l'extérieur, ça commence à être frustrant. Il va falloir faire quelque chose."

Florent Balmont: (Milieu de Dijon) "On prend trop de buts à l'extérieur. C'est dommage parce qu'on les a gênés en première mi-temps. Le penalty nous fait mal, et on lâche après. On prend beaucoup de buts à l'extérieur, ça peut nous poser des problèmes en fin de saison. Il y a une grosse différence entre les matches à domicile et ceux à l'extérieur. Si on veut respirer un peu plus, il va falloir faire mieux à l'extérieur."

A PROPOS DE L'AUTEUR: Philippe G.

Rédacteur de LiveTeam-ASM et supporter de l'AS Monaco FC depuis 1993

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.