[Légendes] Thierry Henry, un diamant extrait du Rocher

Thierry-Henry-book-feature_2857875-1

Quand il terminera sa carrière, Thierry Henry entrera sans conteste au Panthéon des plus grands attaquants français. Mais pour l'instant, le natif des Ulis continue de s'éclater en MLS avec la franchise des New-York Red Bull, alors nous parlerons d'un joueur en activité, d'un joueur insatiable, qui a connu le succès très jeune, soulevé les plus grands trophées (presque tous) et régalé des millions de fans aux quatre coins de la planète ! Petit retour sur le parcours exceptionnel d'un talent précoce, façonné sur le Rocher pour mieux briller à l'étranger.

Thierry HENRY - First Panini Sticker Monaco 1997 HDUn talent repéré très tôt par l'AS Monaco

Thierry Henry signe sa première licence en 1983, au CO Les Ulis, le club de sa ville natale. Il a alors 6 ans. Sept ans plus tard, après un passage d'un an à l'US Palaiseau, il rejoint l'ES Viry-Châtillon. C'est là qu'il sera découvert par Arnold Catalano, un recruteur de l'AS Monaco. Difficile de passer à côté d'un joueur qui inscrit les six buts de la victoire 6 à 0 de son équipe... Séduits par les éloges faites par son recruteur, le coach asémiste de l'époque, Arsène Wenger, et le club décident de l'envoyer à l'INS Clairefontaine pour parfaire sa formation. Il passe un an dans ce lieu emblématique, sans se douter qu'il en deviendra un hôte régulier dans le futur, puis part au FC Versailles une année supplémentaire. En 1993, il rejoint le centre de formation monégasque, il a 16 ans et son histoire peut commencer !

Le Rocher comme tremplin vers les plus hauts sommets

Le jeune attaquant fait le bonheur de l'équipe réserve pendant toute une saison. Le 31 août 1994, Arsène Wenger fait appel à lui pour la réception de Nice au Stade Louis II. Il ne quittera plus le groupe pro et marquera 3 buts au cours des 8 matches auxquels il participe. Ses entrées en jeu et sa percussion sur le côté gauche impressionnent également Jean Tigana. Celui qui vient de remplacer Wenger au poste d'entraineur lui accorde donc sa confiance pour la saison 1995-96. Le jeune international – de 18 ans reste néanmoins dans l'ombre de son modèle Sonny Anderson.Le buteur brésilien termine meilleur buteur du championnat, permettant à l'ASM de finir 3ème. Cette saison est synonyme de premières joutes européenne pour « Titi ». En 1997, au terme d'une saison pleine, marquant 9 buts et délivrant 8 passes décisives, il décroche son premier titre de champion de France. Également auteur de son premier but en Coupe UEFA, il est élu « Meilleur Espoir » du foot français et prolonge son contrat en Principauté (après un imbroglio sur un pré-contrat signé mais non homologué avec le Real Madrid). L'élève est enfin prêt à remplacer le maître Sonny en partance pour le FC Barcelone !

514422_trezeguet-thierry-henry-as-monaco

La saison suivante restera comme l'une des plus belles de son début de carrière. Son association avec David Trezeguet à la pointe de l'attaque rouge et blanche fait des ravages. Déjà associés dans les différentes sélections de jeunes, ils connaissent leurs premières convocations en équipe A. Pour Thierry, ce sera le 11 octobre 1997, face à l'Afrique du Sud, pour une victoire 2-1. C'est également l'année des débuts en Champion's League et le goleador ne tarde pas à trouver le chemin des filets. Le 1er octobre, pour son premier match de la compétition face au Bayer Leverkusen, il inscrit un doublé, offre deux passes décisives à Victor Ikpeba et permet à Monaco de l'emporter 4-0. Il inscrit 9 buts, éliminant même Manchester United en ¼ de finale, jusqu'à cette demie perdue face à la Juventus de Zidane et Deschamps. Moins en vue en championnat, il termine l'année à 4 buts pour 30 matches joués. L'ASM termine 3ème du championnat.

Thierry-Henry-Coupe-du-Monde-1998_full_diapos_largeChampion du Monde à 20 ans et départ à la Juventus !

Mais la saison est loin d'être finie pour celui qui vient juste de fêter ses 20 ans. Son association avec Trezegol et son explosion à l'échelle européenne lui valent d'être retenu dans le groupe des 22 Bleus qui disputeront la Coupe du Monde en France. Accompagné de son complice monégasque, il soulèvera le trophée tant convoité à l'issu d'un parcours sans faute où il inscrira 3 buts ! Titi passe dans une autre dimension et le retour à Monaco est un peu insipide... Après une moitié de saison sans intérêt, il s'engage à la Juventus de Turin pour 75 millions de francs, un montant record pour un joueur français. En 141 matches sous les couleurs de l'AS Monaco, Henry aura inscrit 28 buts et délivré 37 passes décisives.

juve

Ses envies d'ailleurs ont un peu précipité son transfert en Italie et lorsqu'il rejoint la Juve, celle-ci vient juste de remplacer Marcelo Lippi par Carlo Ancelotti. Floqué du numéro 6, il est cantonné à l'aile gauche et à des tâches défensives qui minimisent ses qualités. Après 7 mois d'incompréhension avec la direction, 16 matches joués et 3 buts inscrits, il quitte le Calcio pour rejoindre son mentor Arsène Wenger du côté de Londres.

A star is born !

Venu pour remplacer Nicolas Anelka, il va tout bonnement l'éclipser et devenir l'une de ses légendes que seuls les supporters anglais savent créer. Après des débuts difficiles, il s'adapte au jeu anglais et inscrit 25 buts (dont 8 en coupe d'Europe) et 9 passes décisives. Le club finit deuxième du championnat et perd contre Galatasaray en finale de la Coupe UEFA... Repositionné dans l'axe en club, il retrouve l'équipe de France après 1 an et demi d'absence et participe activement au sacre des Bleus lors de l'Euro 2000. Il inscrit 3 buts et retourne chez les Gunners en pleine confiance. En 8 ans, il aura tout connu avec Arsenal, des plus grandes joies aux plus tristes déceptions : 2 titres de champions, 2 Coupes d’Angleterre, 1 Charity Shield, 4 fois Meilleur buteur du championnat (dont 3 consécutives en 2004, 2005 et 2006), 2 Souliers d'or européen consécutif (le 1er de l'histoire), 2 fois 4ème du Ballon d'or, 100 buts marqué dans le même stade (Highbury), 1er buteur à l'Emirates Stadium...

gun__1374484374_henry_signs_1999

Mais sur les insistances financières du FC Barcelone et l'envie de gagner cette Champion's League qui lui manque, il rejoint la Catalogne en juin 2007 contre un chèque de 24 millions d'euros. Avec 226 buts marqués en 370 matches, Henry a explosé tous les records avant d'être élu Meilleur joueur de l'histoire d'Arsenal par les supporters du club le 19 juillet 2008 et Joueur étranger préféré de l'histoire de la Premier League la même année. En 2011, une statue de bronze à son effigie est inaugurée sur le parvis de l'Emirates Stadium. Cela se passe de commentaires...

S'imposer partout, la marque des grands joueurs

Ce sont près de 30 000 socios qui accueillent Thierry Henry lors de son arrivée à Barcelone. Mais cet engouement populaire ne déstabilise pas le français. Malgré un replacement dans le couloir gauche et une saison en demi-teinte, il termine meilleur buteur du club avec 19 réalisations et 11 passes décisives. L'équipe est éliminée en demie-finale de Champion's League et termine 3ème de Liga. Franck Rijkaard laisse alors sa place à Pep Guardiola. Habitué à son côté gauche, le français inscrit son 50ème but en Champion's League et se rapproche du podium des buteurs de la compétition (4ème). Il devient également capitaine d'une équipe de France qui alterne le bon et le moins bon. En Espagne, bien implanté dans le 11 titulaire, il trouve ce qu'il était venu y chercher.

2-photos-people-sports-finale-de-champions-league-barcelone-vs-manchester-united-Thierry-Henry-tient-coupe_galleryphoto_paysage_std

La machine catalane renverse tout sur son passage et remporte les 6 compétitions dans lesquels elle est engagée, dont cette fameuse Champion's League ! Avec 26 buts et 12 passes décisives, Henry vient de signer sa 10ème saison de suite à plus de 10 buts et devient le buteur français le plus prolifique de l'histoire (355 buts). Il inscrit également son 50ème but en équipe de France et bloquera son compteur à 51 avant de prendre sa retraite internationale.

Un dernier challenge aux USA, juste pour le plaisir !

Après quelques blessures et un dernier titre de champion d'Espagne, Thierry Henry s'envole pour les USA avec le statut d'ambassadeur du soccer et de cadre pour le développement des New-York Red Bull's. En 100 matchs disputés, il a déjà inscrit 42 buts en MLS. Soucieux d'être toujours en bonne forme physique, Titi revient s'entraîner à Londres lors de la trêve américaine. Comme un clin d'oeil du destin, il fera une dernière pige de 2 mois pour son club de cœur, offrant par deux fois la victoire aux siens lors d'entrées décisives. Avec classe et talent, Henry retourne pour une dernière fois le cœur des supporters anglais !

Henry statue

Du statut de talent brut à celui de modèle de réussite, Thierry Henry reste un des plus grand joueurs français de l'histoire. Formé à Monaco, sa vivacité et ses buts d'anthologie ont laissé une trace indélébile dans l'histoire et dans le cœur des supporters. Sa marque de fabrique, la spéciale « Henry », ce petit ballon enroulé du pied droit dans le petit filet (ou lucarne, au choix) est née sous notre maillot, ne l'oublions pas ! Percutant, technique, décisif, rapide, adroit mais également collectif, il est le prototype du joueur complet. Avec un des palmarès les plus fournis au monde, il s'est peu à peu installé parmi les légendes du football. Une statue à Londres... pour un français... Cela vaut bien un ballon d'or, non ?

A PROPOS DE L'AUTEUR: Yoann Tureck (LTASMFC)

Rédacteur freelance. Rouge et blanc depuis 1993 et le grand Enzo Scifo. Follow me @ytureck
  • Elas 27 janvier 2014 at 13 h 20 min

    Henry <3

Laisser un commentaire